Ecoliers du CEP Ph: UNICEF

Passage systématique en classe supérieure aux cours primaires: le Bénin sur la bonne voie?

Plus question de redoubler les apprenants des classes de CI, CE1 et CM1. Cette décision, rappelée par le ministre Salimlane Karimou, suscite commentaires et dérision? N’est-elle pas pourtant la meilleure pour le pays?

Participant à des échanges sur un forum sur la question, le psychopédagogue, Dr Hounwanou Gildas, se réfère au système éducatif du Danemark pour prouver la pertinence de l’option du gouvernement béninois.

A Lire aussi:Bénin : Recrutement d’enseignants d’Anglais au profit des écoles expérimentales

Selon lui, le système éducatif dans lequel nous évoluons deopuis des années et qui fait perdre du temps aux enfants en les faisant redoubler des classes ne fait pas des enfant béninois plus d’enfants innovateurs et créateurs de business que les petits Danois.

Pour lui, les pays de la Scandinavie sont ceux qui ont les meilleurs systèmes éducatifs, selon les statistiques mondiales.

Les enfants du primaire de Finlande au Danemark ne vont pas à l’école pour plus de 3h par jour et aucun enseignant n’est autorisé à donner des devoirs de maison qui peuvent prendre plus de 15 min du temps de l’enfant à la maison. Le loisir est priorisé pour faciliter au cerveau d’être créatif.” a laissé entendre l’acteur de l’éducation.

Ici au Danemark, par exemple, poursuit-il, du CI jusqu’à l’équivalent du niveau 4è, les apprenants ne font aucune évaluation et ne composent aucun examen.

Tout le monde évolue en classe supérieure chaque année. Nul ne redouble, nul ne compose. On commence donc les évaluations en 4è parce que pour eux, les évaluations empêchent les enfants de réfléchir et les met dans un mode de copier coller.”, indique-t-il

A en croire Dr Gildas Hounwanou, ce sont les notes des devoirs de classe de 4è et 3e qu’on cumule pour les orienter vers les spécialisations en High School (équivalent du second cycle au Bénin). Au final, précise-t-il, le seul examen sérieux, c’est le Bac.

“Mais là encore, on n’échoue pas complètement. Mais un élève non performant à droit à des reprises de l’examen seulement pour les matières non validées.”, a-t-il laissé entendre

Avec ce système, les pays scandinaves sont en tête dans le monde avec beaucoup d’innovations…

Grâce à ce système qu’on peut trouver assez flexible, le Danemark et tous les pays de la Scandinavie restent en tête des pays les plus heureux et à économie stable du monde avec beaucoup d’innovations, indique Dr Gildas Hounwanou.

Selon lui, les compositions tuent le génie créateur des enfants et les redoublements et reprises entières des examens comme le Bac les découragent absolument.

La vie en 2020 n’est plus la même qu’en 1960. Les nécessités, les paradigmes changent et il faut progresser avec. Passer à l’essentiel, travailler à développer des profils, des expertises dans plusieurs domaines dont a besoin le développement de nos pays” suggère-t-il

Pour lui, nous jouons trop aux intellectuels chez nous avec le système Français en faisant composer même des enfants du CI.

On ne devrait dans aucun pays faire composer des enfants de CI/CP jusqu’à les faire redoubler. C’est du n’importe quoi, martèle-t-il

Tout ce qu’il reste, c’est de bien encadrer ce nouveau système pour bien orienter les enfants, sinon on risque de mal faire aussi, indique-t-il. A l’en croire, ce qui est le plus fondamental est de bien orienter l’apprenant, selon ses aptitudes et compétences.

1 commentaire
  1. Ibrahim dit

    “ce qui est le plus fondamental est de bien orienter l’apprenant, selon ses aptitudes et compétences” C’est là la question.Le système que nous appliquons dans nos pays forme les jeunes qui au finish ne savent où seront-ils capable d’assurer une certaine compétences.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus