Ibrahim Boubacar Kéita, président [email protected]Œil d'Afrique

Mali: placé en résidence surveillée, le fils d’IBK adresse une lettre au colonel Goita

Le fils du président malien déchu, Ibrahim Boubacar Keita a adressé une lettre au président du Comité national pour le salut du peuple (CNSP), le colonel Assimi Goita pour lui faire part des conditions de sa détention.

Boubacar Keita, l’autre fils d’IBK, est en résidence surveillée depuis le putsch perpétré par les militaires le 18 aout dernier. Selon Jeune Afrique, il a adressé une lettre au chef de la junte militaire lui faisant part des « conditions difficiles » dans lesquelles il se trouvait. « Je tiens à vous rappeler que depuis la confiscation desdits téléphones, je n’ai pas pu avoir des nouvelles de ma femme, de mes enfants et de la famille en général, que de manière orale, sporadique et seulement à travers un intermédiaire », a-t-il fait savoir dans sa lettre et révélé par JA.

A lire aussi: Mali: les conditions posées par la junte pour permettre le départ d’IBK à l’étranger

Il explique que les conditions de sa résidence surveillée ont été durcies et qu’il n’a même pas accès à certaines parties de la maison où il est. Boubacar Keita demande la clarification de son statut et aussi à pouvoir recevoir des visites dont celles des membres de sa famille. Dans sa lettre, indique JA, le fils d’IBK plaide également pour les autres hauts fonctionnaires du gouvernement déchu dont l’ancien PM Boubou Cissé et l’ancien chef du parlement Moussa Timbiné. Notons qu’un autre fils d’IBK, Karim Keita, s’est enfuit du pays et serait en exil en Côte d’Ivoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus