Bah Ndaw, président de la transition Malienne

Mali: l’émissaire de la CEDEAO rencontre le président désigné de la transition

Au Mali depuis mercredi, l’ancien président du Nigéria, Jonathan Goodluck, a tenu une séance de travail avec le président désigné de la transition malienne jeudi.

Le médiateur de la CEDEAO est au Mali pour constater les progrès effectués par le Comité national pour le salut du peuple (CNSP) en ce qui concerne le gouvernement de la transition. Jonathan Goodluck a rencontré le colonel Bah Ndaw et le Colonel Assimi Goita, respectivement président et vice-président désignés de la transition.

A lire aussi: Transition au Mali: les émissaires de la CEDEAO entament les discussions à Bamako

Il a probablement été question dans les échanges, de la formation du prochain gouvernement de la transition et des autres institutions qui la conduiront. Le Colonel à la retraite Ndaw doit prêter serment vendredi et ensuite, il nomera un premier ministre pour la formation par la suite, d’un gouvernement.

1 commentaire
  1. seydou dit

    Mban NDaou serait-il deja tenu a l’œil par le CNSP? Monsieur le president serez vous deja sous surveillance de tes freres d’arme. Vous avez tenu un discour sans aucune adresse a l’endroit du M5-RFP. Aucun remerciement a l’endroit de ce mouvement dont l’action a ete capital dans le depart de IBK. Vous avez avec une volonté manifeste ignoré ou ecarté le role capital qu’a joue le M5-RFP.
    Nous avons constate depuis le coup d’Etat, les colonel du CNSP ont manifeste leur volonte de freiner le M5-RFP et vous venez de le confirmer dans votre discour. Monsieur le president vous n’etes pas plus meritant que le M5. C’est nous qui avons mene notre lutte pour que vous soyez president. Votre attitude et celle de vos parrains militaires sont ingrates. Qu’on le veille ou pas le M5 a son merite. C’est nous qui avons mene et gagne notre lutte et l’histoire nous le reconnaitra. En bambara on dit: “Quand vous voyer un singe etrange dans votre champ de maîs, il n’est pas venu vous amadoue, ni vous faire plaisir, mais plutot pour causer un dommage

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.