Goodluck Jonathan, ancien président du Nigé[email protected] Afrik

Mali: le médiateur de la CEDEAO attendu à Bamako

L’ancien président du Nigéria, Goodluck Jonathan, est attendu à Bamako, la semaine prochaine, pour faire avancer le processus de la transition au Mali.

Au terme de trois jours de concertations, les experts désignés par la junte au pouvoir sont parvenus à mettre sur pied une “charte de transition” pour rétablir un pouvoir civil dans 18 mois. Mardi, la CEDEAO a exigé la formation immédiate d’un gouvernement civil : «Ce pays ne peut plus se permettre de retarder la mise en place d’un gouvernement responsable», avait lancé Nana Akufo-Addo, président par intérim de la CEDEAO.

A lire Aussi : Mali : la CEDEAO annonce qu’elle va lever les sanctions imposées au pays

Annonçant la levée des sanctions imposées au Mali après une concertation avec la junte, la CEDEAO voudrait que les choses aillent plus vite et craint que la situation du Mali ne crée un chaos dans la sous-région. Sous le poids de cette inquiétude grandissante, l’organisation sous-régionale a dépêché une nouvelle mission à Bamako pour faire avancer le processus de la transition. Cette mission de paix, présidée par l’ancien président nigérian Goodluck Jonathan, est attendue à Bamako, la capitale malienne, la semaine prochaine.

Pour rappel, le mouvement M5-RFP a rejeté le document final lu lors de la cérémonie de clôture de la concertation nationale au Mali, relative à la transition, estimant qu’il n’était pas conforme aux délibérations issues des travaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus