Bah Ndaw, président de la transition Malienne

Mali – Investiture de Bah Ndaw : vers la levée des sanctions de la CEDEAO

Au Mali, le nouveau président de la transition, Bah Ndaw, devrait être investi dans ses nouvelles fonctions vendredi. Malgré le silence de la CEDEAO sur sa désignation, il ne devrait pas y avoir de changement.

Le colonel à la retraite Bah Ndaw devrait prendre fonction vendredi, en tant que nouveau président du Mali pour une période de transition vers de nouvelles élections. Au vu de l’atmosphère que présentent les choses, les chefs seraient absents de la cérémonie surtout à cause des sanctions qui ne sont pas encore levées.

A lire aussi: Mali: l’émissaire de la CEDEAO rencontre le président désigné de la transition

Cependant, selon RFI, l’émissaire de la CEDEAO, l’ancien président du Nigéria, Goodluck Jonathan, qui est toujours à Bamako, devrait prendre part à la cérémonie d’investiture. Aussi, le média rapporte que « les ambassadeurs européens en poste dans la capitale malienne devraient également être présents ».

Notons que la désignation d’un président de la transition et le retour du pouvoir aux civils, sont les conditions principales posées par les chefs d’Etat ouest-africains pour la levée des sanctions. Après la désignation de l’officier à la retraite Ndaw, comme président et le colonel Assimi Goita comme vice-président, les discussions sont en cours avec l’organisation sous-régionale pour la levée des sanctions.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.