Mali – Concertation nationale et perdiem de 50.000 FCFA: la junte sort de ses gonds

Le Conseil National pour le Salut du Peuple (CNSP) a démenti ce samedi, l’information selon laquelle, il aurait distribué de perdiem aux acteurs ayant pris part à la concertation nationale.

Ce samedi, la junte au pouvoir au Mali, a ouvert le bal des discussions pour tracer la feuille de route de la transition politique du pays avec les différentes catégories d’acteurs du Mali. Au terme de la concertation nationale de ce jour, des informations selon lesquelles, le Conseil National pour le Salut du Peuple aurait distribué de perdiem aux participants, sont devenues virales sur les réseaux sociaux.

A lire Aussi: Mali – Transition politique: la junte ouvre le bal des discussions

Face à l’allure que prenaient lesdites informations, le CNSP a tenu à réagir. Dans sa déclaration, il s’inscrit en faux contre toute supposée distribution de perdiem. Les informations relayées sur la toile, ne reflètent en rien ce qu’il en est vraiment car, à aucun moment donné, dira la junte, elle n’a distribué de perdiem à qui que ce soit.

Démarrée ce samedi, les concertations nationales connaîtront leur épilogue le samedi 12 septembre 2020 au Mali. Ses concertations auxquelles prennent part des partis politiques, les organisations de la société civile, d’anciens groupes rebelles, les syndicats et la presse sont censées ramener les civils à la tête de ce pays confronté aux attaques djihadistes meurtrières.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.