“Le PRD a été exclu des élections par des jeux anti-démocratiques”, Gratien Ahouanmènou

Le Parti du Renouveau Démocratique continue de ressasser son échec aux dernières élections communales. Un membre de la direction exécutive du parti lie cet échec à des jeux anti-démocratiques.

La participation du parti arc-en-ciel aux dernières élections communales n’est pas l’une des plus florissantes de 30 ans de vie de cette famille politique considérée comme une religion dans l’Ouémé.

A Lire aussi: Vie des partis politiques: les responsables du PRD en conclave dès jeudi prochain

De passage le lundi 14 Septembre 2020 sur Canal 3 Bénin, Gratien Ahouanmènou, un membre de la direction exécutive du parti est revenu sur les circonstances de ces élections. Selon lui, le prétendu échec du PRD serait dû à des lois électorales votées par le Parlement entièrement contrôlé par le président Patrice Talon.

Le fait que le parti soit sorti de ces élections sans aucun élu n’est pas révélateur de l’état de santé du parti, tient à préciser Gratien Ahouanmènou qui affirme que la bonne santé d’un parti politique ne se limite pas uniquement aux résultats d’une élection à laquelle il a pris part.

Selon lui, n’eussent-été les dispositions du Code électoral en vigueur, des Communes comme Porto-Novo, Sèmè-Podji et Adjarra seraient aujourd’hui dirigées par des Maires issus du PRD sans oublier plusieurs autres Communes où des candidats du PRD ont pu tirer leur épingle du jeu en écrasant littéralement leurs challengers dans les urnes.

Le PRD continue le combat politique malgré tout

En dépit des coups reçus, le PRD n’entend pas baisser les bras, il poursuit le combat politique en prenant expérience de ce qu’il vient de traverser pour se projeter dans l’avenir. En ce sens, Ce qui s’est passé lors des communales de 2020, selon Gratien Ahouanmènou est une nouvelle expérience et il faut en tirer les conséquences.

Nous avons toujours pris part aux élections depuis l’avènement du renouveau démocratique sauf en 2019 pour les élections législatives desquelles nous avons été exclus par des pratiques anti-démocratiques. Ce n’est pas aujourd’hui qu’il y a un nouveau système partisan que nous allons renoncer au combat politique. Il y a des lois qui ont écarté le PRD et il faut avoir l’honnêteté de le reconnaître.”, martèle Gratien Ahouanmènou

Le PRD habitué aux coups bas se relèvera…

A en croire Gratien Ahouanmènou, le parti du renouveau démocratique est habitué aux coups bas. Mais aujourd’hui, poursuit-il, l’enjeu est de tourner le regard vers l’avenir.

A ce titre, le parti entame depuis ce jeudi 17 Septembre, l’édition 2020 de son université de vacances qui coïncide avec les 30 ans de son existence. Les manifestations entrant dans le cadre de ces deux événements permettront aux responsables et militants du parti de panser leur plaie et de prendre des résolutions pour l’avenir.

Le conclave qui s’ouvre aujourd’hui et qui va durer jusqu’au 20 Septembre prochain sera essentiellement consacré à des moments de réflexions, des moments de bilans pour un nouveau départ.

Mais déjà, les questions que beaucoup de béninois se posent est de savoir si le parti va-t-il enfin renoncer à être de la mouvance à tous les prix ou seulement aux prix qui préservent son avenir ou l’avenir politique de la relève.

1 commentaire
  1. Yaou1971 dit

    Personne n’est à la base des cauchemars que vit le PRD si ce n’est que le Président même du parti. Il est l’instigateur des lois crisogènes votées au parlement. Le Président AH a toujours vécu et continue de vivre dans la compromission. Il s’est enrichi dans la compromission . Il est tombé dans son propre piège tendu aux opposants. Qui vivra verra.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.