[email protected]énin plus

“Le débat avec Talon, quoi qu’il arrive, aura lieu”, Joël Aïvo

Au Bénin, l’ex-doyen de la faculté de droit et sciences politiques, le professeur Joël Aïvo, ne démord pas. Quoi qu’il arrive, il veut débattre avec le président Talon.

L’agrégé de droit public, le professeur joêl Aîvo, est revenu cette semaine au cours de son dialogue itinérant sur sa volonté de débattre avec le président Patrice Talon.

 A Lire aussi: Frédéric Joël Aïvo : « Je veux débattre avec Patrice Talon »

Au nom de notre rassemblement, moi Joël Aïvo, j’ai décidé de débattre avec le Président de la république; et ce débat, quoi qu’il arrive, aura lieu entre le 1er et le 2è tour, parce que, citoyen béninois ayant contribué à mettre de l’argent à la disposition du gouvernement, J’ai besoin de savoir, j’ai besoin d’interpeller le président en votre nom, j’ai besoin de l’interpeller sur ce qu’il a fait du pays.”, affirme l’agrégé en droit

Pour le président du “Rassemblement”, le débat qui est demandé n’est pas un débat entre le citoyen Jöel Aïvo et le président Talon. Rappelez-vous, poursuit-il, c’est moi qui lui ai dit lorsqu’il m’a invité pour un débat, c’est moi qui lui ai écrit pour lui dire “Monsieur le président, merci pour cet honneur; mais le Bénin est un vieux pays qui a sa tradition et sa culture et il ne revient pas à un citoyen d’aller à la télévision pour défier un chef d’Etat”.

Maintenant, précise le constitutionnaliste, le débat que je demande n’est pas un débat Avec le citoyen que je suis avec le chef de l’Etat. Mais un débat entre le citoyen qui s’engage dans le chemin de l’espoir avec le président de la république qui sans doute est un candidat à sa succession et qui est porteur d’un projet et je suis porteur d’un projet. Que le président puisse répondre aux questions que vous n’avez pas pu lui poser parce que vous ne l’avez jamais vu dans vos communes.

Pour Joel Aivo, il est normal qu’il discute avec le chef de l’Etat de ce que les béninois lui ont confié sur le terrain. C’est de ce débat qu’il s’agit, conclut-il

9 commentaires
  1. Klogbodji léon dit

    Débat avec Talon entend que qui ?

  2. Boby dit

    De toutes les façons il y aura débat entre les deux tours des élections. Que ce soit lui ou un autre candidat, Talon va répondre aux préoccupations des béninois. Il n’y a donc pas à le réclamer sur tous les toits. Au lieu de crier, il vaudra mieux pour lui de préparer sa stratégie de conquête du pouvoir car la barre sera très haute.

  3. la rupture dit

    Est ce que c’est à lui de poser des questions si éventuellement il se retrouvait au second tour avec Talon (ce qui m’étonnerait. En tout cas, puisqu’il est permis de rêver). C’est déjà même heureux qu’il revienne pétit à pétit sur ses propos, vu le tollé que cela a entraîné dans l’opinion publique.

  4. la rupture dit

    Est ce que c’est à lui de poser des questions si éventuellement il se retrouvait au second tour avec Talon (ce qui m’étonnerait. En tout cas, puisqu’il est permis de rêver). C’est déjà même heureux qu’il revienne petit -à -petit sur ses propos, vu le tollé que cela a entraîné dans l’opinion publique.

  5. Sika dit

    J’admire le courage de Monsieur Joël combien légendaire. Mais j’ignore qui vous aidera à parvenir à ce 1er ou 2è tour. Je le souhaite de tous mes vœux que vous soyez ce candidat capable de faire sortir Talon par la fenêtre.

  6. DO dit

    débattre ce n’est pas poser des questions. un débat, c’est des confrontations de points de vue. comme a dit joèl aïvo, le président Patrice talon a un passif, et il doit s’expliquer sur ce passif. qu’est-ce qu’il a fait de ce pouvoir que le peuple béninois lui a confié pour améliorer leur vie quotidienne. jusque-là on attend toujours de voir l’amélioration.

  7. T dit

    Au lieu de poser des questions au PR va poser ses questions a yabo il te dira comment les éléphants blanc sont dans le pays

  8. Ah bon dit

    Lorsqu’on est formé pour bavarder, c’est comme cela qu’on s’acharne à amener les autres sur son terrain. Pendant ce moment, le Président est occupé, très occupé en bon Père de famille. Le Président a trop de défis à relever. Des centaines de milliers d’hectares de terrain en friche du sud au nord et de l’est à l’ouest, la construction du nouvel aéroport de Glo Djigbé, la construction de le voie de contournement Calavi-Cotonou, les phases 2 et 3 du programme d’asphaltage, la construction de l’autoroute Sème Porto Novo, la construction du chemin de fer Cotnou-Niamey, la construction de la première rafinerie de petrole du Bénin, la construction du port en eau profonde de Sème Podji, la construction de nouvelles facultés de médecine, de pharmacie, d’odontologie, des écoles d’ingénieurs à cette jeunesse de plus en plus intelligente, l’attraction des investisseurs honnêtes, la construction du marché de gros de Zopah, la lutte contre la corruption, de l’emploi pour les milliers de jeunes qui sortent des universités et instituts, voilà ce qui empêche le Président de dormir et non une séance de bavardage avec celui là qui a du temps à perdre. Le Président est trop occupé Cher Professeur.

  9. Anonyme dit

    Humm, tous les béninois me font rire. Si ce n’est pas vos poches, je pense que vous parlez sans rien dire.
    De l’opposition comme de la movence.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.