« L’amitié essuie la sueur, mais elle n’essuie pas le sang » Maître N’Dry Claver à Dominique Ouattara dans une correspondance

« L’amitié essuie la sueur, mais elle n’essuie pas le sang », Maître N’Dry Claver à Dominique Ouattara

Dans une correspondance adressée ce jour, 24 septembre, à la première dame ivoirienne, Dominique Ouattara, Maître N’Dry Claver, demande la médiation de cette dernière auprès de son époux le président Alassane Dramane Ouattara, afin de revoir sa copie pour le report de l’élection présidentielle d’octobre prochain.  

« Lorsque les conseillers du roi, du plus sage au moins sage, seraient partis après l’avoir visité, c’est toujours avec la reine-mère qu’il arrêtera sa décision au chevet du lit », c’est par cette pensée puisée de la Sagesse du peuple Bantou que Maître N’Dry Pierre-Claver a débuté son courrier qu’il a adressé à dame Dominique Ouattara, épouse du président Ivoirien, Alassane Dramane Ouattara. Il dit avoir adressé un tel courrier à la première dame, puisque connaissant son attachement à la défense de la vie, par ces temps de crise pré-électorale où il y aussi risque de compter des morts d’une autre crise post-électorale après celle de 2011.

A lire aussi : Côte d’Ivoire: passe d’armes entre Guillaume Soro et Alassane Ouattara

La fondation « dénommée CHILDREN OF AFRICA et l’hôpital MÈRE-ENFANT de Bingerville sont les preuves de mon affirmation. Vos actes traduisent vos pensées. », dixit Maître N’Dry Pierre-Claver, qui ajoute : « Maman Dominique, notre chère Côte d’Ivoire vit une épreuve difficile à l’approche de l’élection présidentielle prévue pour le 31 Octobre 2020. Si rien n’est fait pour reporter cette échéance qui déchaîne les passions, notre pays compterait ses morts d’une autre crise post-électorale après celle de 2011. »

Ainsi pour que telles situations n’adviennent, Maître N’Dry Claver, a, à travers la même correspondance, demandé à Dominique Ouattara de faire tout ce qui est en son pouvoir, pour faire pencher le cœur du président Ouattara, tout en faisant référence aux textes bibliques. « Pour éviter une telle catastrophe, je vous prie d’user de votre don divin de femme et d’épouse attachée à la vie pour faire pencher le cœur de papa Ouattara afin de reporter la date des élections. Vous le pouvez ma chère maman. Dans les Saintes Écritures, l’histoire du peuple juif nous a enseignés que lorsque la femme est déterminée à sauver la nation en péril, la faveur de DIEU est avec elle. Esther nous en donne une belle illustration. L’intercession de la mère qui porte en elle une matrice pour reproduire la vie ne laisse jamais DIEU indifférent. Le cri de la femme bouleverse l’agenda divin. Comme aux noces de Cana, Dieu écoute la voix de la femme même lorsque son heure n’est pas encore arrivée pour agir. »

A lire aussi : Côte d’Ivoire: «Même si les décisions des institutions sont injustes, on doit l’accepter», Alassane Ouattara

Pour l’expéditeur de la correspondance, c’est encore possible de sauver la Côte d’Ivoire de cette crise, où des vies humaines sont à prioriser. Aussi, peut-on lire dans le courrier, qu’il demande à la première de dire au président Ouattara que plusieurs de ces proches s’agitent autour de lui, mais qu’ils ne seront plus à ces côtés pour essuyer les casses qui pourraient advenir : « Maman Dominique, il n’est pas trop tard pour sauver les vies de vos enfants. Ils vous demandent de porter leur message. Dites à papa Ouattara, qu’il y a de nombreux conseillers qui s’agitent autour de lui. Pour eux, vaut ce dicton baoulé : ‘’L’amitié essuie la sueur mais elle n’essuie pas le sang’’. Ce qui veut dire que lorsque surviennent les plus grandes épreuves, il ne reste que la famille ».

Pour finir, Maître N’Dry Pierre-Claver, dit être convaincu de ce que la première dame réussira cette mission que les fils et filles ivoiriens lui confient, sachant qu’elle bien la valeur d’une vie. « Vous connaissez le prix de la vie. Allez-y ma chère maman Dominique. Vous n’échouerez pas. Je le sais. Je sais que lorsque vous voulez une chose, vous l’obtenez. La Vierge Marie que vous vénérez dans l’exercice de votre foi catholique vous aidera la nuit opportune où la rigidité donnera la place à un cœur flexible. Vous en avez le secret. Au nom de l’Amour. »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.