@OIM

L’Algérie rapatrie plus d’une centaine de ressortissants ivoiriens, guinées et libériens (OIM)

Au moins 114 ressortissants de Côte d’Ivoire, de la Guinée et du Liberia, ont été rapatriés d’Algérie sur fond de Coronavirus. Le transfert a été facilité par la coopération entre l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et le gouvernement algérien.

Les personnes rapatriées sont rentrés sains et saufs d’Algérie via un vol de retour volontaire organisé par l’OIM. Selon l’organisation, c’est la deuxième vague de rapatriement effectuée ce mois-ci d’Algérie. Une opération de retour volontaire facilitée par l’OIM au milieu du COVID-19 après le retour volontaire de 84 migrants au Mali le 14 juillet.

Conditions socio économiques

Selon l’OIM, le groupe de rapatriés est composé de cent deux hommes, six femmes, quatre garçons et deux filles, qui étaient tous bloqués en Algérie. Alors que leur situation socio-économique devenait difficile en raison du COVID-19, ils avaient contacté l’OIM et leurs ambassades respectives pour demander une aide pour rentrer chez eux et retrouver leurs familles.

Grâce à la collaboration des autorités algériennes et aux facilités accordées dans le cadre du programme de retours volontaires des migrants en situation irrégulière en Algérie, les restrictions de voyage ont été exceptionnellement levées pour permettre à l’OIM de faciliter le retour des migrants, souligne l’OIM. Les ambassades partenaires de Côte d’Ivoire et de Guinée ont été soutenues pour la délivrance de documents de voyage pour tous les migrants en temps voulu avant le départ.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.