Laurent Gbagbo,ancien président de la Côte d'[email protected]

«Laissez Gbagbo rentrer et poursuivez-le! Pourquoi avez-vous autant peur»

L’ancien président Laurent Gbagbo a déposé une demande de passeport pour rentrer en Côte d’Ivoire mais cela lui a pratiquement été refusé. Pour son avocat, Habiba Touré, cela dénote simplement de la peur des autorités politique en place de voir rentrer son client.

Alors que tout le monde craint que l’ancien président de la république de Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo soit arrêté s’il foule le sol ivoirien, ce dernier insiste quand même pour retourner chez lui. Pour son avocate, c’est parce qu’il n’a rien à se reprocher. « Si le président Laurent Gbagbo avait quelque chose à se reprocher, vous croyez sincèrement qu’il prendrait le risque de rentrer ? Mais laissez-le rentrer et poursuivez-le alors ! Pourquoi avez-vous autant peur qu’il rentre ? », a souligné Touré.

A lire aussi: Côte d’Ivoire: Alassane Ouattara «blague» les ivoiriens avec le nom de Laurent Gbagbo

Elle poursuit son propos au micro de DW et déduit du comportement du gouvernement ivoirien, la peur de voir le Woody de Mama sur le territoire ivoirien. « Pourquoi empêchent-ils son retour ? C’est la première fois, quand même, que l’on voit un pouvoir qui poursuit mais qui ne veut pas finalement le retour de la personne poursuivie. C’est aberrant ! », s’est-elle étonnée.

Pression de Paris

D’un autre côté, plusieurs personnalités politiques ivoiriennes ont envoyé des lettres à Paris pour inviter le président français Emmanuel Macron à faire pression sur Alassane Ouattara pour qu’il renonce à un troisième mandat ou qu’il laisse participer Gbagbo et autres exilés à la présidentielle. Pour Abiba Touré « il ne s’agit pas nécessairement pour nous d’appeler le président Macron à agir. Comme il l’a indiqué lui-même, il s’agirait d’une ingérence. Et ce n’est pas dans l’esprit du président Laurent Gbagbo, ni du mien ».

A lire aussi: Côte d’Ivoire: Macron aurait demandé à Ouattara de retirer sa candidature

Elle explique cependant, qu’il « ne s’agit pas d’appeler tel ou tel homme politique à intervenir. Mais il s’agit aussi, pour tout ami de la Côte d’Ivoire, de toute personne qui aime la Côte d’Ivoire, de ne pas se rendre complice de ce qui s’y passe ». Notons que Laurent Gbagbo comme Guilaome Soro ont été radiés de la liste électorale et ne sont donc pas éligibles. Ayant tout de même déposer leur candidature par le biais de leurs partisans, leurs dossiers risquent d’être rejetés.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus