Benoît Illassa - ancien ambassadeur, Juriste Blogueur

“La présidentielle de 2021 sera une lune de miel pour le président sortant”, Benoit Illassa

L’ex-ambassadeur du Bénin près l’Organisation internationale de la francophonie, Benoît Illassa, ne se fait point de doute sur la réélection de Talon pour un second mandat.

Dans un post publié sur sa Page Facebook le 27 Septembre dernier, le juriste blogueur, Benoît Illassa, qui suit attentivement l’évolution de l’actualité politique de son pays, semble célébrer déjà le second mandat du chantre de la rupture.

A Lire aussi: Bénin; Demande de suppression du parrainage: une question de Benoît Illassa à l’opposition

Selon l’ex-représentant du Bénin à l’Organisation internationale de la francophonie, la présidentielle de 2021 est une histoire d’amour, de polygamie entre le chef de l’Etat et les deux blocs politiques qui le portent.

La présidentielle de 2021 sera une lune de miel pour le président sortant. Le BR et l’UP sont les coépouses d’un seul mari”

Benoît Illassa

A en croire le diplomate, dans les familles polygames, les deux femmes aiment le même homme qu’elles se partagent et dont elles ne disputent jamais l’autorité.

Autrement dit, les deux épouses se plient aux desiderata du mari polygame sans chercher à savoir le pourquoi de ceci ou de cela dans une parfaite relation de soumission au chef de famille.

Pour Benoit Illassa, les enfants d’une épouse sont les enfants de l’autre. En d’autres termes, les militants du BR sont ceux de l’UP quand il s’agit de faire la volonté du chef de famille.

Évidemment, même s’il a sa préférence, le mari aime et donne son amour à ses deux libellules sans jamais montrer le moindre signe de faiblesse

Benoît Illassa

Encore quelques jours et il n’y aura plus de modification de lois électorales

Telle une prémonition, l’ancien ambassadeur de l’Organisation internationale de la francophonie semble affirmer que la présidentielle de 2021 est déjà pliée.

Dans quelques jours, rappelle-t-il, le mois d’Octobre va pointer son nez et dès lors, précise–il, il n’y aura plus de modification de la loi électorale, Traité de l’UEMOA oblige.

En effet, selon les dispositions de Traité de l’UEMOA, aucune loi électorale ne peut être modifiée dans les six mois précédant le scrutin. Alors, “la jurisprudence de 2019 relative aux législatives s’appliquera donc sans fioritures“, martèle-t-il.

Le diplomate conclut sa réflexion en affirmant que la démocratie béninoise avance et n’a cure des hargneux. En conséquence, lune de miel pour les sortants et lune de fiel pour les redoublants.

6 commentaires
  1. DRONE dit

    lui il ne se présente plus ?

  2. Ledoux dit

    Moi je doute de la reelection de Talon s’il se presentait a la presidentielle de 2021. A moins que les elections soient truquees d’avance. Sinon, Talon n’aura meme pas 2,3 % de suffrage

  3. Dasding dit

    Moi je doute de la reecletion de Talon. A moins que les elections soient truquees d’avance.
    Si Talon se presentait, il n’aura meme pas les 2,3% de suffrage

  4. Ledoux dit

    De Betises!

  5. Ledoux dit

    Talon n’aura meme pas 2,3% de sufrage

  6. Ledoux dit

    OUI, OUI si vous ne voulez pas de commentaires critiques, ne postez rien . Je dis ce que je pense. Donc respecter mon opinion.
    Nous ne sommes plus en Democratie vu aussi votre comportement.
    J’avais poster deux commentaires ici, cela a ete suprime

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.