Jing Tao Peng, ambassadeur de la Chine au Bé[email protected]énin Web TV

«La Chine a réalisé les “deux miracles” du développement rapide et de la stabilité sociale», Peng Jingtao

La république populaire de Chine célèbre le 1 octobre 2020, sa fête nationale. L’empire du milieu commémorera ses 71 ans d’indépendance avec de grands défis relevés. Selon l’ambassadeur chinois près la république du Bénin, Peng Jingtao, beaucoup de défis ont été relevés en plus de 7 décennies.

« Il y a 71 ans, le même jour calendaire, l’indépendance de la Chine nouvelle a mis fin à l’humiliation des grandes puissances et aux profondes souffrances du peuple chinois dans une société semi-coloniale et semi-féodale », a indiqué Peng Jingtao. Le diplomate a mis l’accent sur deux grands axes de développement qu’a atteint la Chine en 71 ans d’indépendance. Des niveaux qui ont laissé, selon lui, les populations chinoises heureuses et fières de la puissance que leur patrie est devenue.

« Aujourd’hui, 71 ans plus tard, la Chine a réalisé les “deux miracles” du développement économique rapide et de la stabilité sociale à long terme. Plus de 800 millions de personnes sont sorties de la pauvreté, la pauvreté absolue sera bientôt éliminée. Le grand renouveau de la nation chinoise ouvre un brillant avenir, tous les Chinois en sont très fiers », explique l’ambassadeur.

Le Coronavirus, un défi relevé haut les mains

Cependant, le pays qui avait pour objectif de mettre fin à la pauvreté sur son territoire en 2020, a été contraint de limiter ses ambitions pour se concentrer sur la lutte contre le Coronavirus qui s’est invité dans le monde et a gagné toute la planète. « En raison de l’émergence soudaine de la COVID-19 ravageant le monde, l’année 2020 est marqué profondément dans l’histoire humaine. La Chine a été le premier pays à rapporter l’épidémie à l’OMS, et également l’un des premiers pays à remporter une victoire stratégique majeure dans la lutte nationale contre l’épidémie », explique Peng Jingtao.

Il s’est félicité du fait que le Parti Communiste a su mener le combat contre la maladie pandémique dans le pays. Le diplomate souligne que « en un mois, nous avons freiné la propagation de l’épidémie ; en deux mois, nous avons ramené le nombre de nouveaux cas quotidiens à moins de dix; en trois mois, nous avons gagné la bataille décisive contre l’épidémie dans le Hubei, notamment à Wuhan. Figurant parmi les premiers du monde à réaliser la reprise des activités et la réouverture des écoles, la Chine a vu sa vie économique et sociale revenir à la normale de manière ordonnée ». « La victoire de la Chine dans la lutte antiépidémique a une fois de plus prouvé que la direction du PCC est la raison essentielle pour le peuple chinois de gagner tous les défis », a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.