Les membres de la Cour constitutionnelle @AP/CC

“Il y a autant de Béninois que de constitutionnalistes”, Gilles Badet

Même si les décisions de la Cour constitutionnelle sont sans recours, elles sont quand même l’objet de commentaires et de critiques. Malheureusement, le Secrétaire général de la Cour constitutionnelle, Gilles Badet, pense que ces commentaires et critiques sont souvent subjectifs et n’apportent pas un plus.

Tout le monde opine sur les questions constitutionnelles sans un regard objectif et scientifique. C’est l’avis de Gilles Badet qui déplore des opinions qui vont dans tous les sens à chaque décision de la Cour constitutionnelle. “Au Cameroun par exemple, on dit qu’il y a autant de camerounais que de sélectionneurs de football. Au Bénin aussi, on a autant de Béninois que de constitutionnalistes”, a-t-il déclaré sur Crystal News.

A lire aussi : Bénin – Cour constitutionnelle: création du prix de thèse “Maurice Ahanhanzo Glèlè”

Tout le monde opine sur la constitution et parfois, malheureusement, il y a des questions de passion, des questions qui ne sont pas des regards froids et intellectuels.

Gilles Badet

Pour Gilles Badet, il est important de dépassionner le débat sur les questions constitutionnelles. Il constate que le regard objectif qui permet de contribuer à l’amélioration des prestations de la Cour se font de plus en plus rares.

L’université, le meilleur espace d’analyse

Dans cette confusion où tout le monde opine sans forcement savoir de quoi il s’agit, Gilles Badet pense que l’université est l’endroit idéal pour recentrer les débats sur les questions constitutionnelles. “Il n’y a pas un meilleur espace d’analyse et de raisonnement qui peut intéresser la Cour constitutionnelle, si elle veut accepter d’être confrontée à l’analyse objective qui lui permet d’améliorer chaque fois ses productions et ses décisions”, a-t-il indiqué.

A lire aussi : Bénin – Interdiction de manifestations: la Cour constitutionnelle condamne la Mairie de Parakou

C’est visiblement pour renforcer le débat au sein de cet espace d’analyse que constitue l’université que la Cour a mis en place le prix de thèse “Maurice Ahanhanzo Glèlè”. “Les exigences d’une thèse…Malgré vos sentiments personnels, vos impressions, vous devez faire un travail qui a une profondeur scientifique, qui a un regard objectif”, a-t-il indiqué.

1 commentaire
  1. Dasding dit

    Les hommes en Robes maudits. Notre problème de 2021 viendront de la CENA de Mr Emmanuel Tiando et de la cour Djogbenou

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.