@AFP

Emmanuel Macron en colère: “J’ai honte des dirigeants politiques libanais”

Le président français Emmanuel Macron a accusé dimanche les dirigeants libanais de trahison après que ces derniers ne sont pas arrivés à un accord sur la formation d’un gouvernement de technocrates pour sortir le pays de la crise.

Macron s’est mis en colère et s’est senti trahi par les politiques libanais, les accusant d’avoir servi leurs propres intérêts avant leur pays et a promis de faire avancer les efforts pour empêcher le chaos, mais il ne semblait pas avoir de plan de secours si son initiative échouait. “J’ai honte des dirigeants politiques libanais”, a déclaré Macron lors d’une conférence de presse à Paris. “Les dirigeants n’ont pas voulu, clairement et résolument, respecter les engagements pris envers la France et la communauté internationale. Ils ont décidé de trahir cet engagement.”

Cette réaction est intervenue après que le Premier ministre désigné du Liban, Mustapha Adib, a démissionné samedi après avoir échoué à aligner un cabinet non partisan. Cela a porté un coup dur à un plan français visant à rallier les dirigeants sectaires pour faire face à la crise du pays. Pour la première fois, Macron a également spécifiquement remis en question le rôle du Hezbollah et l’influence de l’Iran, affirmant que le groupe devait lever son ambiguïté sur la scène politique.

1 commentaire
  1. Chs dit

    Il n’aurait jamais osé dire qu’il avait honte de Poutine ou de Trump! C’est un couard, qui ne s’attaque qu’aux plus faibles😡Avec Patrice Talon, le Bénin ne fera jamais partie des pays auxquels on donne des ordres👋

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.