Le président américain Donald Trump © AFP 2020 ALEX WONG

Donald Trump évoque l’éventualité de s’accrocher au pouvoir s’il perd la présidentielle

Alors que les sondages sont nettement en sa défaveur, le président américain Donald Trump indique qu’il pourrait refuser de s’engager à un transfert pacifique du pouvoir s’il perdait les élections de novembre, rapporte le Newdaily.

«Nous allons devoir voir ce qui se passe», a déclaré M. Trump lors d’une conférence de presse jeudi. «Vous savez que je me suis plaint très fortement des bulletins de vote, et les bulletins de vote sont un désastre», a-t-il déclaré. Il est rare aux Etats-Unis qu’un président exprime autant de manque de confiance dans le processus électoral démocratique américain. M. Trump, depuis plusieurs mois, organise une campagne contre le vote par correspondance en tweetant et en dénonçant cette pratique.

A lire aussi: Etats-Unis: Donald Trump ne parlera plus «jamais» aux américains s’il perd l’élection

Jeudi, M. Trump a semblé suggérer que si les États abandonnaient l’envoi non sollicité de bulletins de vote, il n’y aurait aucune inquiétude quant à la fraude ou aux transferts pacifiques de pouvoir. «Débarrassez-vous des bulletins de vote et vous aurez un climat très calme – il n’y aura pas de transfert, franchement. Il y aura une continuation », a-t-il dit.

La réponse des démocrates

La campagne du challenger démocrate de Trump, Joe Biden, a répondu aux derniers commentaires en disant: «Le peuple américain décidera de cette élection. Et le gouvernement américain est parfaitement capable d’escorter les intrus hors de la Maison Blanche. Le sénateur républicain et ancien candidat à la présidence Mitt Romney a exprimé son inquiétude face aux commentaires de M. Trump. «La transition pacifique du pouvoir est fondamentale pour la démocratie; sans cela, il y a la Biélorussie », a écrit M. Romney sur Twitter.  

«Toute suggestion qu’un président pourrait ne pas respecter cette garantie constitutionnelle est à la fois impensable et inacceptable», a-t-il ajouté. David Cole, directeur juridique national de l’American Civil Liberties Union, a publié une déclaration disant que «le transfert pacifique du pouvoir est essentiel à une démocratie qui fonctionne. Cette déclaration du président des États-Unis devrait troubler tous les Américains.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.