@Africa Top Succes

Côte d’Ivoire: «Notre constitution de 2016 a instauré une nouvelle République», Alassane Ouattara

Le président ivoirien Alassane Ouattara a confirmé qu’il est parti pour briguer deux nouveaux mandats à la tête de la Côte d’Ivoire.

Nonobstant la rage des opposants et leurs cris dénonçant la violation de la constitution par le président Alassane Ouattara en se présentant à la présidentielle d’octobre prochain, ce dernier ne compte pas leur faire plaisir en laissant tomber. Il assure de la légalité de sa candidature et va même plus loin en évoquant la question d’une nouvelle république à partir de la révision de la constitution.

A lire aussi: Présidentielle en Côte d’Ivoire: “La candidature de Ouattara est non-négociable”

« Notre Constitution date de 2016, elle a instauré une nouvelle République en Côte d’Ivoire. Les cartes ont donc été rebattues. Je vous le répète, je n’ai jamais cherché à m’accrocher, contrairement à mes prédécesseurs », a indiqué Alassane Ouattara. Il va sans dire qu’il confirme qu’il pourrait briguer une autre fois la présidence après le scrutin de 2020.

En effet, étant donné que Ouattara était déjà président élu sous l’ancienne constitution en 2016, lors de l’entrée en vigueur de la nouvelle, la « nouvelle république » commencerait donc, en ce qui concerne les élections, à partir de 2020. Ce qui signifie que le président n’a encore jamais été « président de la république » sous cette nouvelle république. En évoquant cela, Ouattara confirme qu’il pourrait revenir en 2025.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.