@Public Senat

Côte d’Ivoire : la rencontre entre Ouattara et Macron a accouché d’une souris pour l’opposition

La rencontre tant attendue entre le président ivoirien Alassane Ouattara et son homologue français Emmanuel Macron, a eu lieu vendredi 4 septembre 2020. Les débats ont tourné autour de plusieurs sujets dont la situation ivoirienne.

Le président ivoirien Alassane Ouattara a finalement été reçu à Paris par son homologue français. Lors d’un déjeuner de travail, les deux chefs d’Etat ont discuté de la situation sociopolitique en Côte d’Ivoire. Selon un communiqué de la présidence ivoirienne, les deux hommes « se sont félicités des performances économiques et sociales exceptionnelles de la Côte d’Ivoire au cours de ces dernières années ».

J’ai eu un excellent déjeuner de travail avec mon ami, le Président Macron. Nous nous sommes réjouis de nos…

Publiée par Alassane Ouattara sur Vendredi 4 septembre 2020

A lire aussi: Côte d’Ivoire – Candidature de Ouattara: l’opposition va se plaindre à Paris

En ce qui concerne l’approche de la présidentielles et les violences survenues récemment, le communiqué indique que Ouattara et Macron « ont également noté la nécessité de maintenir la paix et la stabilité retrouvées. Dans ce cadre, l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 doit contribuer, selon eux, à raffermir cette paix et cette stabilité en Côte d’Ivoire ».

Attentes brisées

L’opposition ivoirienne s’attendait à des déclarations de Macron condamnant entre autre la volteface de son ami ivoirien et lui suggérant de ne pas être candidat pour un troisième mandat. Cependant, ils devraient être donc déçus de l’issue de la rencontre car, le président français n’a pas abordé officiellement la question avec son « ami ».

A lire aussi: Candidature de Ouattara: Macron répond aux plaintes de l’opposition ivoirienne

Macron a été intelligent cette fois de ne pas avoir abordé la question de candidature de Ouattara, lui qui s’était précipité sur les réseaux sociaux pour le féliciter d’avoir décidé de ne pas briguer une nouvelle mandature. Toutefois, les uns et les autres espèrent toujours qu’en off, la question ait pu être abordée.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.