Guillaume Kigbafori Soro, ancien député ivoirien et président du mouvement [email protected]Œil d'Afrique

Côte d’Ivoire: “J’ai pu parler avec Laurent Gbagbo…Je lui ai demandé pardon”, Guillaume Soro

Guillaume Soro a déclaré qu’il a réussi à discuter avec l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo. Il a indiqué lui avoir présenté des excuses.

Lors d’une conférence de presse à Paris jeudi, pour faire part de sa stratégie relative à l’invalidation de sa candidature à la présidentielle de cette année en Côte d’Ivoire, l’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro, a profité pour parler de ses relations avec Laurent Gbagbo. Selon lui, il a parlé directement avec l’ancien président et lui a demandé pardon.

A lire aussi: Côte d’Ivoire: “Il n’y aura pas d’élection…Ecrivez-le et dites-le”, Guillaume Soro

« J’ai pu parler au président Laurent Gbagbo. Je pense que c’est un pas important et intéressant. Nous nous sommes parlé. Je lui ai présenté mes excuses que j’avais déjà faites publiquement. Je lui ai demandé pardon pour les manquements de l’époque », a déclaré Soro. Il ajoute que « je n’ai pas rencontré le président Laurent Gbagbo en tête-à-tête mais nous nous sommes organisés pour nous parler ». Pour finir, l’ex-chef rebelle exprime le souhait que « les fils de la Côte d’Ivoire se retrouvent ».

4 commentaires
  1. Yaou1971 dit

    C’est après avoir commis l’irréparable qu’il se rend compte enfin de ses erreurs.
    Vivement que la démocratie et la paix soient retrouvées en Côte d’Ivoire.

  2. Tommy dit

    Combien de fois demander a-t-il pardon à Gbagbo ? Un moment donné il faut se remettre soi-même en cause. Qu’est-ce qui garanti que cela ne se reproduira plus. Faut aps que cela devienne une récurrence et un jeu vers la fin.

  3. Anonyme dit

    Merçi pour le travail que vous faites

  4. Maître Togbé dit

    Ce que moi je comprends pas c’est en Afrique que nous trouvons ces désordres de 3ème mandat.
    Mais qui les donne ces idées?
    Ou quel pays qui est a la base de tout ça.?

    Afrique unissons nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.