Alassane Djimba Soumanou - ancien ministre Ph: Is deen

“C’est la FCBE qui constitue la force alternative”, Alassane Djimba Soumanou

Le parti Force cauris pour un Bénin émergent, selon ses responsables, reste actuellement la seule alternative face au régime de la rupture.

Convaincus de cette idée, les membres du bureau politique de cette famille politique n’entendent pas être absents de l’élection présidentielle de 2021. Ils l’ont encore confirmé le samedi 12 Septembre 2020 lors d’une séance de renforcement des capacités des élus communaux fcbe qui s’est tenue dans la salle d’alphabétisation de Parakou.

A Lire aussi: Bénin – Présidentielle 2021: le parti FCBE confirme son adhésion au système de parrainage

Il n’est point question de laisser le champ libre entre candidats de la mouvance au pouvoir, a martelé l’ancien ministre d’Etat Alassane Djimba Soumanou qui rassure de la participation du parti cauris à cette joute électorale.

Nous n’accepterons jamais un match amical. Nous n’accepterons jamais que le président Patrice Talon soit remplacé par Talon. C’est nous qui constituons la force alternative“, martèle-t-il.

Pour l’ancien collaborateur du président Boni Yayi, c’est le parti force cauris pour un Bénin émergent qui fait une nouvelle offre au peuple béninois pour leur dire que face à la rupture, nous leur proposons la realpolitik et l’authenticité.

Face au président Patrice Talon, affirme-t-il, la fcbe propose un autre président qui va s’impliquer dans le développement surtout le développement humain, un “développement qui fera priorité à l’homme”.

La fcbe fera le choix de ses deux candidats de façon démocratique

Contrairement à ceux qui pensent que la candidat Joêl Aivo est coopté par le parti cauris, les deux candidats du parti (le candidat à la fonction présidentielle et le candidat au poste de vice-président) sera choisi au sein de la formation politique de façon transparente, a laissé entendre Alassane Djimba.

Selon l’ancien ministre de Boni Yayi, le choix des candidats se fera par les militants à la base au cours d’une convention qui sera organisée à cet effet. Une convention au cours de laquelle les militants du parti désigneront en toute liberté le challenger du président Patrice Talon, a affirmé l’ancien ministre et membre fondateur du parti.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus