Les dirigeants de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) , le 14 septembre 2019, à Ouagadougou. Issouf Sanogo, AFP.

CEDEAO: inquiets pour l’institution, 57 “Alumni” s’adressent aux Chefs d’Etat

Les “Alumni” de la quatorzième session du Centre Régional de Leadership YALI Dakar ont adressé une lettre ouverte à la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Dans cette correspondance, parvenue à la rédaction de BENIN WEB TV, 57 “Alumni” expriment leur inquiétude face au vent qui souffle dans l’espace CEDEAO et font des propositions.

Le vent qui souffle depuis quelques mois dans l’espace CEDEAO ne rassure pas les “Alumni” de la quatorzième session du Centre Régional de Leadership YALI Dakar. Ils ont tenu à le faire savoir aux Chefs d’Etat et de Gouvernement, des pays membres. “Le vent qui souffle dans l’espace CEDEAO depuis quelques temps n’est pas de nature à rassurer. Alors que les pays anglophones (le Nigéria, le Ghana, le Libéria) et le Cap-Vert présentent une certaine stabilité politique, ceux francophones présentent un risque certain”, lit-on dans la lettre ouverte.

A lire aussi : Mali: «la CEDEAO doit lever ces sanctions pour le bonheur des maliens »

A titre d’exemple, les signataires de la lettre ouverte évoquent les cas du Togo, Bénin, Guinnée, Mali, Sénégal Burkin Faso, Nigéria, Tchad, Côte d’Ivoire, Niger et le Cameroun. Ces pays sont secoués par des conflits politiques pour certains et des attaques terroristes pour d’autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.