Cameroun: une femme découpe ses deux filles et les fait cuisiner

A Pitoa, dans l’extrême Nord du Cameroun, une jeune femme est actuellement en garde à vue à la brigade de gendarmerie de la localité pour un crime rituel. Elle aurait découpé ses deux enfants, puis verser les morceaux du corps dans la marmite pour en faire du bouillon.

C’est un drame surréaliste qui s’est produit à Pitoa dans l’extrême Nord du Cameroun, à 1122km de Yaoundé, la capitale.  Selon un compte rendu de la police rapporté par le média Allafrica, le drame s’est produit le 14 septembre 2020 vers 11 heures locales (10hGMT) à Badjingo, un petit village situé dans l’arrondissement de Pitoa.

En effet, la nommée Salamatou âgée de 24 ans, épouse Amadou a égorgé ses deux filles âgées respectivement de 02 ans et 06 mois et s’apprêtait à les faire cuire dans une marmite au feu. Les voisins ont alerté les forces de sécurité du crime crapuleux, et ces derniers sont venus appréhender la jeune dame. Une enquête a été ouverte pour permettre de déterminer les mobiles de cet acte abject, mais déjà sa maternité est remise en cause.

Au Cameroun, ce n’est pas la première fois qu’un tel drame se produit. Le 9 septembre dernier à Yaoundé, une femme avait tenté de tuer son bébé prenant pour prétexte qu’elle voulait soigner « le rouge fesse » de ce dernier. En mars dernier, un homme  âgé de 45 ans, a saisi contre toute attente son enfant et l’a découpé en morceaux pour en faire une soupe.

2 commentaires
  1. Dotonou dit

    Pourquoi observe t- on en cette période un tel acte de tuerie au Cameroun.
    On veut faire une soupe avec le corps humain de son enfant.
    La police voire les autorités camerounaises doivent connaitre certainement les raisons qui motivent un tel acte criminel

  2. Frédéric dit

    Vraiment j’exhorte la police camerounaise à en faire plus d’efforts à fin de mettre à nue tous les initiateurs de cette pratique diabolique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.