Maurice Kamto @ Actu Cameroun

Cameroun: l’opposition annonce des manifestations anti-Biya

Au Cameroun, certains partis politiques et organisations de la société civile se sont joints au Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) de l’opposant Maurice Kamto et ont annoncé de nouvelles manifestations en cas de non-respect de leurs exigences.

“Les collèges électoraux sont convoqués au chef-lieu de chaque Département, le dimanche 06 décembre 2020, à l’effet de procéder à l’élection des Conseillers Régionaux”, avait indiqué lundi 07 septembre 2020, un décret du président Paul Biya. Mais pour le MRC de l’opposant Maurice Kamto et les sept mouvements qui se sont joints à lui, les élections régionales ne peuvent être tenues dans les conditions actuelles du pays.

A lire Aussi : Cameroun: une femme découpe ses deux filles et les fait cuisiner

Au siège du MRC à Yaoundé jeudi 17 septembre, ils ont signé un document demandent un cessez-le-feu immédiat dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, en crise depuis plusieurs années, ainsi qu’une réforme du système électoral avant la tenue de tout scrutin. Ils ont annoncé des manifestations pacifiques, au cas où le gouvernement ferait la sourde oreille : « C’est une marche qui est un préalable à de prochaines marches qui demanderont le départ de Paul Biya dans l’hypothèse où, après les marches pacifiques et non violentes du 22 septembre prochain, la crise au Nord-Ouest et au Sud-Ouest, mais également les réformes indispensables du système électoral ne seraient pas réglées ».

Mais visiblement, cette nouvelle bataille de Maurice Kamto n’est pas gagnée d’avance. En effet, le ministre de la Communication, René Emmanuel Sadi, qui semble prendre les devants, parle d’un « mouvement insurrectionnel ». Preuve que le gouvernement qui a d’ailleurs interdit les manifestations dans certaines villes du pays, va rester “intransigeant“.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.