Bénin: tractations en cours pour réconcilier Patrice Talon et Sébastien Ajavon

Dans l’ombre, certaines personnalités et associations militent pour le retour des exilés. Le cas de Sébastien Ajavon, l’un des gros “morceaux” parti du pays depuis près de deux ans, préoccupe l’Association des fidèles musulmans, amis de Patrice Talon (Afimata) d’El Hadj Yacoubou Malèhosou.

L’ancien député El Hadj Yacoubou Malèhosou et son Association sont très préoccupés par la situation qui prévaut entre le président Patrice Talon et certains de ses compatriotes, exilés à l’extérieur du pays. Pour apporter leur contribution à la résolution de cette situation, l’ex-député et ses compagnons ont entrepris des actions, notamment sur le cas de Sébastien Ajavon. “Le cas Ajavon…, les musulmans ont fait beaucoup de chose…ça n’a rien donné parce que la société civile n’a pas voulu s’impliquer directement”, a-t-il déclaré au micro de Crystal News.

A lire aussi : Bénin: un opposant exilé annonce son retour au bercail

Malgré ce premier échec, l’Association des fidèles musulmans, amis de Patrice Talon (Afimata) n’est pas découragée. El Hadj Yacoubou Malèhosou continue d’œuvrer pour la réconciliation. Et pour des résultats probants, il appelle à la rescousse la société civile, toutes les confessions religieuses, notamment l’église Catholique qui selon lui devrait prendre le devant des choses. Pour lui, tous les responsables religieux doivent s’unir et rencontrer le Chef pour implorer son pardon, afin que les exilés puissent rentrer au bercail.

Un accent particulier mis sur l’implication de l’église catholique

El Hadj Yacoubou Malèhosou insiste sur l’implication et la contribution de l’église catholique pour le dénouement de la situation. Pour lui, elle est l’église mère et à ce titre doit fortement s’impliquer. Il rassure que de son côté, le découragement n’est pas au rendez-vous, car il continue à mener des actions.

A lire aussi : Bénin: un ancien dossier concernant Sébastien Ajavon devant la CRIET

Pour rappel, arrivé en troisième position lors de la présidentielle de mars 2016, Sébastien Ajavon a décidé de soutenir Patrice Talon au second tour de ce scrutin. Quelques mois après la prise de pouvoir, les relations entre les deux hommes se sont considérablement dégradées. Sébastien Ajavon a retiré son soutien au régime de Patrice Talon et s’est déclaré opposant estimant que la gestion de son ex-allié politique ne répond pas aux aspirations du peuple.

Des soucis judiciaires… 

Impliqué dans une affaire de cocaïne, Sébastien Ajavon s’est vu dans une bataille juridico-politique. Après quelques jours de détention, il a été libéré au bénéfice du doute. Mais il n’était pas encore au bout de ses peines. La création de la Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme (Criet) vient renforcer les soucis judiciaires de l’homme d’affaires. Il fut condamné par défaut à 20 ans d’emprisonnement ferme par cette nouvelle juridiction qui a statué sur le dossier en absence du mis en cause et de ses avocats.

Malgré la décision de la cour africaine des droits de l’homme et du peuple qui a demandé l’annulation de la condamnation de Sébastien Ajavon, sa situation est restée telle. Il a alors décidé de demander asile en France, où il résidait quelques semaines avant le verdict.

6 commentaires
  1. Gogo Francis dit

    C’est compliqué. On ne distingue plus la société civile du gouvernement. Que Dieu sauve le Bénin. Du courage à Malehossou!, Allez mobiliser les dignitaires des églises autour de la chose.

  2. Anonyme dit

    Il serait très difficile de réconcilier ces deux hommes d’affaires et politiciens. Les enjeux sont très importants.

  3. Odounharo dit

    Si ça pouvait marcher, ce serait bien pour le pays. Courage à vous El Hadj. Que Dieu vous assiste

  4. Aziz SOULE dit

    Ils sont fidels eux deux de la même eglise (catholique) et pouvaient se voir aisement mais la matiere emporte sur eux. Courage à He MALEHOSSOU.

  5. Issakiu dit

    Ils n’ont qu’à se montrer on verra si Patrice Talon peut supporter le vent. Fonce seulement Seba se n’est l’heure de réconciliation le peuple est avec vous pour faire tomber le dictateur .

  6. Atinkon dit

    Personne na rien amené ici donc toute est vanité des vanités a quoi de ne par se pardonne

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus