Bénin – Session extraordinaire du parti RE: Azannaï et les siens plus que déterminés pour la résistance

En session extraordinaire en début de semaine, le parti Restaurer l’Espoir, après avoir fait le point de la situation politique du pays, a inscrit la suite de ses actions dans l’intensification de la lutte pour la restauration de la démocratie.

Réuni le lundi 7 Septembre 2020 en session extraordinaire au siège du parti à Cotonou, le Bureau Exécutif National ( BEN ) du Parti Restaurer L’Espoir a passé en revue la situation politique du pays.

A Lire aussi: Bénin – Présidentielle 2021: sauter le parrainage n’est pas la solution, selon Azannaï

Après avoir fait le constat que la situation n’a guère évolué depuis les dernières élections législatives exclusives, les responsables du parti Restaurer l’Espoir ont félicité le parti pour “le rôle majeur qu’il joue au sein du mouvement de la Résistance nationale, sous le leadership avisé de Son Excellence le Président Nicéphore D. SOGLO”.

Pour les responsables du parti Restaurer l’Espoir, “la résistance nationale face à un ordre despotique, pour être efficace, doit être un large mouvement populaire de l’ensemble du Peuple qui transcende les pauvres petits agendas particuliers et inavoués de même que les particularismes de tout genre.”

Pour finir, l’ancien ministre, Candide Azannaï, et les siens rassurent l’ensemble du Peuple Béninois, seul souverain que la victoire de la Résistance Nationale est irréversible, et lancent un appel au resserrement des rangs.

Le combat de Candide Azannaï n’est pas un combat de personne…

L’un des artisans de l’élection du président Patrice Talon, l’ancien ministre délégué auprès du président de la République, chargé de la défense nationale, a pris très tôt sa distance avec son ex-mentor.

Pour le président de Restaurer l’Espoir, Candide Azannaï, le combat qu’il mène n’est pas une lutte de personne, mais un combat pour les principes.

Pour l’ancien cadre du parti de la Renaissance du Bénin, l’actuel locataire de la Marina a trahi le peuple béninois et son serment, en s’écartant des engagements qu’il a pris.

Il lui reproche surtout d’avoir remis en cause la démocratie et l’Etat de droit en instaurant un régime dictatorial. Membre actif de la Résistance Nationale, Candide Azannaï n’a désormais qu’un leitmotiv, lutter pour la restauration de la démocratie béninoise.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.