Bénin – Parakou: les préalables des conseillers FCBE pour soutenir le maire dans sa gestion

Pour soutenir le maire Zimé Chabi Inoussa dans sa gestion de la ville, les conseillers municipaux du parti force cauris pour un Bénin émergent (FCBE) ont posé des préalables.

Les conseillers FCBE ne se sont pas montrés tendres avec leurs collègues de la mouvance à l’ouverture ce lundi 14 Septembre 2020, de la troisième session ordinaire de l’année 2020.

A Lire aussi: “C’est la FCBE qui constitue la force alternative”, Alassane Djimba Soumanou

En effet, dès la présentation de l’ordre du jour de la session, les échanges ont tôt pris l’allure de dénonciations sur la gestion de l’équipe précédente. C’est le conseiller municipal Issifou Amadou qui a donné le ton.

Dans ses déclarations, le conseiller du parti force cauris pour un Bénin émergent rassure le maire de l’accompagnement des conseillers de son parti politique. Cependant, précise-t-il, leur soutien est subordonné à des préalables.

Nous sommes décidés à vous soutenir, mais nous avons des préalables“, a martelé le conseiller Issifou Amadou

Pour l’ancien député à l’assemblée nationale devenu conseiller municipal à Parakou, le premier préalable est lié à la transparence dans la gestion des dossiers de la municipalité.

Comme deuxième préalable, le maire Chabi Zimé Inoussa est invité à accepter un ou deux dossiers proposés par les conseillers FCBE à inscrire à l’ordre du jour de chaque session.

Le troisième préalable à trait à la mise à disposition de tous conseillers du conseil municipal, des mêmes informations sur la gestion de la Commune.

“Que chaque conseiller ici présent soit au même dégré d’information parce qu’il me semble que c’est en complicité de quelques cadres de la mairie que la ville est en train d’être abandonnée”, martèle le conseiller fcbe.

Pour ce qui est du quatrième et dernier préalable, Issifou Amadou demande que les cadres impliqués dans des dossiers soient convoqués à chaque session pour éclairer les conseillers municipaux.

C’est au regard de la prise en compte de ces quatre préalables que les conseillers municipaux du parti force cauris pour un Bénin émergent accompagneront le maire dans sa politique de gestion de la cité des kobourou.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus