CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v62), quality = 100

Bénin – Parakou: Amadaou Issifou lève le ton et annonce des déballages sur la gestion de la Mairie

Ce lundi 14 septembre 2020, le Conseil municipal de Parakou a ouvert sa troisième session ordinaire de l’année. Au cours des échanges, Amadou Issifou, Conseiller FCBE, a déploré la gestion catastrophique de la Mairie. Il annonce des déballages si le nouveau patron des lieux ne crée pas des conditions favorables pour la correction des dérives du passé.

Amadou Issifou ne veut plus que la ville de Parakou tombe dans le piège d’une gestion hasardeuse, qui a freiné son développement jusque-là. A l’en croire, le peu de temps que la FCBE a passé à la tête de la Mairie lui a permis de mettre la main sur beaucoup de dossiers. “Pendant le quinquennat passé, la ville de Parakou a saigné, la ville de Parakou a trop saigné. Il va falloir arrêter la saignée. La ville de Parakou aujourd’hui est agonisante. Le peu de temps que nous avons eu à passer à la tête de la municipalité de Parakou, nous avons beaucoup de dossiers avec preuves à l’appui”, a-t-il déclaré.

A lire aussi : Bénin: liste des 7 présidents des commissions permanentes du conseil municipal de Parakou

Il invite le nouveau Maire Inoussa Zimé Chabi à donner la possibilité à tous les conseillers de participer à la gestion. Pour Amadou Issifou, cette méthode de gouvernance permettra d’éviter les erreurs du passé. En tout cas, cela fait partie des préalables qu’il pose avant l’acceptation de la main tendue du Maire. “Nous sommes tous investis ici d’une mission. la mission de relever un défi. A partir de ce moment, plus rien ne peut plus être comme par le passé. Je dis bien, plus rien ne peut plus être comme par le passé. J’avoue ici que les conseillers de la mandature passée, à plus de 90% ne sont pas en mesure de nous dire comment la Mairie a été gérée”, a-t-il déploré.

Des déballages en vue

Amadou Issifou, dont les propos sont rapportés par Crystal News, et son groupe sont décidés à aller au bout. Son seul souci, c’est de permettre à tous de comprendre comment la cité des Koburu est gérée. “Chaque conseiller ici présent doit avoir une idée claire et être informé de ce qui se passe de la gestion de notre ville. Les parakois qui nous ont confié la mission doivent pouvoir savoir comment nous gérons la municipalité”, a-t-il avancé.

Je voudrais vous suggérer que les élus FCBE puissent à chaque divers vous proposer des dossiers que vous allez programmer à l’ordre du jour pour la prochaine séance.

Amadou Issifou

Le conseiller FCBE invite le Maire à faire preuve d’une gestion transparente, à mettre les conseillers au même niveau d’information et à faire en sorte que tous les cadres impliqués dans les différents dossiers soient écoutés. Dans le cas contraire, les dossiers iront sur la place publique. “Ne soyez pas surpris de notre comportement. Nous vous informons qu’à chaque fin de Conseil, si vous nous empêchez de vous dire ce que nous ressentons, la presse est là, les réseaux sociaux sont là. Chaque dossier qu’on aura à vous soumettre, nous serons prêts à décortiquer ce dossier pour que l’opinion nationale puisse être informée de nos préoccupations”, a conclu Amadou Issifou.

A lire aussi : Bénin – Parakou: Inoussa Chabi Zimé officiellement installé au poste de Maire

Réaction de Charles Toko

Charles Toko, ancien Maire de la ville de Parakou et actuellement premier adjoint au Maire n’est pas resté indifférent aux déclarations d’Amadou Issifou. Freiné par un “doyen” dans son élan de répondre, il a dû livrer une phrase pour faire court. “Le doyen me fait signe de ne plus rien dire. je veux quant même dire qu’il y a les tribunaux”, a-t-il indiqué.

Cette courte réaction de l’ex-Maire, visiblement concerné par les déclarations d’Amadou Issifou, semble vouloir dire qu’il opte pour la voie de la justice. Il serait donc prêt à répondre s’il était nommément cité dans l’un des dossiers dont parle Amadou Issifou.

1 commentaire
  1. Sam dit

    Les conseillers FCBE n’ont qu’à base tenir tranquille. La nature rétablira l’équilibre afin que la place de chaque parti soit retrouvée.
    Si le Maire Charles montre le chemin à prendre à Issifou, c’est qu’il est sûr qu’il sera blanchi; la justice est dans leur main. Mais c’est une question se temps. Tout finira par se clarifier et les hommes forts actuels répondront de leurs actes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus