Nicéphore [email protected] Tribune

Bénin: Nicéphore Soglo a honte du piteux spectacle offert par l’opposition

La guéguerre entre membres influents du mouvement de la “Résistance” n’est pas du goût de l’ex-président Nicéphore Dieudonné Soglo. Par un communiqué rendu public ce mercredi 23 septembre 2020, il a exprimé sa déception face à ce spectacle qui se joue au sein de l’opposition au régime du Président Patrice Talon.

Pour Nicéphore Soglo, les attaques entre responsables influents de la “Résistance”, observées ces derniers jours, constituent un spectacle indigne qui n’honore pas les concernés. “Ce n’est pas à des responsables du niveau de ceux qui s’adonnent piteusement à ces agissements aujourd’hui que je vais enseigner que ce faisant, ils ne rendent aucun service aux martyrs des violences gratuites à Cotonou, Savè, Tchaourou, Parakou, Kandi ou dans nos universités, notamment à Abomey-Calavi où le jeune DJAHO a été lâchement abattu sans qu’aucune institution de la République ne réclame éclairage et justice”, a-t-il écrit.

A lire aussi : Bénin: sévère réplique de Léon Basile Ahossi à Candide Azannaï qui le traite de taupe

Ce spectacle est indigne du sacrifice que consent notre peuple chaque jour face aux actes de prédation des libertés publiques et des ressources publiques sous le régime dit de la « Rupture ».

Nicéphore Dieudonné Soglo

L’ancien président de la République, ténor de la “Résistance” invite tous les membres du mouvement à taire les divergences. Il lance un appel à l’union pour la réussite de leur combat. “La lutte ne paiera que dans l’union et la cohésion contre les agents de notre asservissement et de notre appauvrissement. Ils sont là, nous les connaissons, nous les combattrons jusqu’à leur anéantissement, et comme je me plais à vous le dire, « nous allons vers la terre promise »”, a-t-il conclu.

Le clash Ahossi – Azannaï

Léon Basile Ahossi et Candide Azannaï, tous membres de la “Résistance” se sont violemment clashés. L’un accuse l’autre d’être un taupe au sein de la “Résistance”. “Certains ont été Union progressiste au sein des Démocrates. Certains FCBE Hounkpè-Yarou sont aujourd’hui démocrates”, avait affirmé Candide Azannaï.

A lire aussi : « Il ne s’agit pas pour le président Soglo de rejoindre Les Démocrates », Éric Houndété

Comme une réponse du berger à la bergère, Léon Ahossi n’a pas hésité a contre-attaqué les propos de Candide Azannaï . “Il y a des partis qui n’ont jamais conduit leurs militants à aucune élection, les chefs se font coopter à intervalles réguliers par d’autres formations politiques pour ne pas disparaître”, a-t-il lancé. Ce sont ses attaques par presse interposée, qui ont sorti Nicéphore Dieudonné Soglo de son mutisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.