Maxime Bankolé, huissier de justice

Bénin : mis en prison, l’huissier Maxime Bankolé fragilisé par deux AVC successifs

Condamné le 2 Juin 2020 à quatre ans de prison dans un dossier domanial, l’huissier de justice Maxime Bankolé compte entamer une grève de faim afin d’obtenir l’autorisation d’une évacuation sanitaire.

Interpellé, placé sous mandat de dépôt puis condamné à 4 ans de prison quelques semaines avant des contrôles sanitaires hors du territoire national, l’huissier de Justice Maxime Bankolé est actuellement très malade. Victime d’une crise cardiaque le 31 Août 2020, il a survécu grâce à la promptitude de son médecin traitant sollicité par l’administration pénitentiaire.

A Lire aussi: Bénin; Urgent: un huissier de justice placé sous mandat de dépôt

Le 21 Septembre, il succomba à une nouvelle crise et fut transporté d’urgence au service cardiologique du centre national hospitalier et universitaire (CNHU) Hubert Koutoukou Maga. Ramenée dans sa cellule, l’auxiliaire de justice fragilisé par la maladie sollicite sans avoir gain de cause une autorisation pour une évacuation sanitaire afin de suivre des soins appropriés.

Il faut préciser qu’avant d’être incarcéré, il a l’habitude de partir faire des contrôle réguliers pour sa maladie. Il se préparait d’ailleurs encore pour un voyage hors du continent pour ses suivis sanitaires quand il fut incarcéré.

Pour avoir gain de cause, l’auxiliaire de justice a déposé un préavis auprès de l’administration pénitentiaire et menace de cesser de prendre ses médicaments si son droit de se faire soigner ne lui est pas reconnu.

Il faut noter que l’évacuation sanitaire d’une personnalité en détention dans un centre pénitentiaire n’est pas une pratique nouvelle au Bénin. On se rappelle du cas de l’ex préfet Modeste Toboula dont l’évacuation sanitaire avait soulevé beaucoup de polémiques.

Il urge donc au nom de la préservation de la vie qui est sacrée selon la constitution béninoise qu’une solution soit vite trouvée afin que la résurgence des crises cardiaques ne soit fatale pour ce compatriote qui a fait appel de sa condamnation.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.