Alain Orounla, ministre porte parole du gouvernement

Bénin: le recadrage du ministre Alain Orounla aux leaders de la société civile

Le ministre de la communication et des postes, Alain Orounla, a recadré, ce mercredi 9 Septembre 2020, les leaders des organisations de la société civile, qui sortent souvent de leur couloir pour glisser sur le terrain politique.

Au Bénin, il est souvent difficile de faire la démarcation entre une activité politique et une activité de la société civile. La plupart du temps, la société civile est une passerelle pour certains pour entrer en politique ou juste une organisation au service du politique.

A Lire aussi: Bénin: taxation des gains des parieurs, une équité fiscale selon Alain Orounla

C’est la récrimination faite, le mercredi dernier, par le ministre porte-parole aux responsables des organisations de la société civile. Répondant aux questions des professionnels des médias, suite au compte-rendu du conseil des ministres, Alain Orounla invite les leaders de la société civile à rester dans leur couloir.

“Vous l’avez dit à l’entame de votre question, il s’agit de certains acteurs de la société dite civile qui ont des propos et des comportements qui trahissent une envie de s’engager en politique”

Alain Orounla

A ces acteurs de la société civile qui réclament notamment la suppression du système de parrainage et la révision du code électoral avant la tenue de l’élection présidentielle trochaine, Alain Orounla lance une invite pour qu’ils intègrent les partis politiques afin d’afficher leur vrai visage.

Ils feraient mieux d’intégrer les partis politiques ou d’en créer et là, ils pourront s’exprimer de façon plus pertinente et plus légitime

Alain Orounla

Le ministre de la communication et des postes estime qu’il est foncièrement contre le fait que, sous couvert de l’appellation société civile, l’on passe des “idées politiques. partisanes qui n’ont pour simple vocation que de contrarier la marche du pays vers sa maturation politique ou d’exprimer des ambitions personnelles qui n’ont rien à voir avec les ambitions du pays

Un recadrage dont les acteurs de la société civile tiendront certainement compte désormais dans leurs différentes activités.

1 commentaire
  1. Patrick meya dit

    On dirait qu il a lu dans mes pensees

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.