Bénin – guéguerre au sein de la résistance: le PCB joue à l’apaisement

A travers une déclaration rendue publique le jeudi 24 Septembre 2020, le parti communiste du Bénin invite les forces de la résistance à travailler pour la cohésion en leur sein.

Aucune victoire ne peut être remportée dans un combat dans lequel les combattants sont divisés entre eux face à l’adversaire. C’est le message lancé par le parti communiste du Bénin à ses partenaires de la résistance. Le professeur Philippe Noudjènoumè et les siens, ont en effet dans une déclaration publique faite le jeudi 24 Septembre 2020, invité les forces de la résistance à resserrer les rangs et à se concentrer sur l’objectif du regroupement.

A Lire aussi: Bénin : de quelle résistance parle Nicéphore Soglo ?

Dans sa déclaration publique, le parti communiste du Bénin a commencé par remercié le chef de file de la résistance, le président Nicéphore Soglo pour son communiqué du mercredi 23 Septembre dernier.

“Nous saluons ici cette Déclaration qui est digne de l’engagement ferme et continu contre l’autocratie, pris par le Président Nicéphore Dieudonné SOGLO, qui est une Autorité tant sur l’échiquier national qu’international.” lit-on dans la déclaration du PCB

Ce rappel, selon le parti communiste du Bénin est important dans cette période de lutte difficile de notre peuple contre le pouvoir de Patrice Talon. Le parti rappelle par ailleurs à l’attention des alliés actuels et futurs et de l’ensemble du peuple béninois, des observations qui revêtent pour lui, valeurs de principes.

Les observations rappelées par le PCB

Pour rappeler à ceux des membres de la résistance qui ont dû oublier au fil du temps l’objectif que l’organisation s’est assignée, le parti communiste du Bénin est revenu sur quelques observations et principes qu’il s’efforce de respecter.

Premièrement : Une alliance entre des organisations différentes visant avant tout, le renforcement de l’unité du peuple dans le combat pour atteindre un objectif commun défini, en l’espèce, faire partir le pouvoir dit de la Rupture.

En se définissant cet objectif commun dans cette alliance, rappelle le PCB, chacun conserve sa personnalité propre avec son autonomie politique et organisationnelle ; chacun apporte sa contribution en tenant compte de ses prémisses politiques, idéologiques et autres.

Deuxièmement: quiconque proclame son adhésion à cet objectif commun, mais pose des actes contraires, doit faire l’objet de critiques nécessaires et même de récusation. C’est dire que l’alliance ne signifie nullement absence de critique des programmes et attitudes entre alliés.

Si la bonne entente et la loyauté entre les partis et organisations sont nécessaires et doivent être cultivées pour l’unité recherchée, le défaut absolu de critique ouverte des faits publics déviants, mine et affaiblit l’unité du peuple au combat, indique le PCB dans sa déclaration.

Et, le défaut absolu de critique ouverte , poursuit le parti, ,transforme l’alliance aux yeux du peuple combattant en un club de copinage pour des intérêts particuliers et non pour ses intérêts.

Pour les membres du PCB, la question est fort simple : on est dans une barque ensemble allant vers un rivage : Si quelqu’un dans cette barque, se met à ramer dans le sens contraire de l’ensemble, avec le risque de dévier ou de faire chavirer l’embarcation, le devoir des autres est de le redresser vivement pour la survie de l’ensemble, indique le PCB.

Troisièmement : le PCB indique que c’est pour ces raisons que le parti ne fait jamais de querelle de personnes, ni d’intentions, ni d’égo ou positionnements politiques en dehors des luttes réelles contre la cible commune.

Quatrièmement : Il est dès lors inacceptable, indique le PCB, d’entendre entre personnes et/ou Organisations prétendues alliées, des propos du genre de ceux répandus sur les réseaux sociaux ces derniers jours, puisque s’accusant en fait chacun de faire le jeu de celui contre lequel on est censé lutter ensemble. Le PCB affirme déplorer ce discours,

Cinquièmement : Le Parti Communiste du Bénin s’est toujours comporté (dans une alliance comme celle appelée Résistance), en allié fidèle, loyal mais exigeant, rappelle les membres de ce parti.

Le parti communiste du Bénin a également déploré le comportement de certains membres de la résistance qui ont adressé une correspondance au président français, Emmanuel Macron.

Pour finir, le PCB invite les uns et les autres à se ressaisir et à resserer les rangs pour que l’objectif qui a conduit à la création de la résistance soit atteint.

2 commentaires
  1. Fidel dit

    Tjrs a coté de la plaque ces communistes. C’est azanai qui salit la resistance et le fait dans les medias en plus on se demande pk? Pas vraiment
    On ne souhaite pas quil represente lopposition il n’est pas credible dans ce role. Quil fasse cavalier seule et arrete de critiquer les autres, il cherche deja des boucs emissaires pour son echec programmé

  2. Claude dit

    Deja seuls les partis qui se sont conformés existent donc PCB n’est plus un parti politique au Benin.
    Deuxièmement, ce panier a crabes, n’est la que pour ces intérêts. Ils profitent tous du peuple.

    En temps normal, ils devaient deja se lever et parler de l’affaire des 4 milliards.

    Oubliez les

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.