MINISTRE BENINOIS DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES 01

Bénin – Dédommagement des sinistrés de Glo-Djigbé: une nouvelle chance accordée aux retardataires

Une bonne nouvelle pour les propriétaires terriens des sites déclarés d’utilité publique à Glo-Djigbé.

A travers un communiqué en date à Cotonou du 17 septembre 2020, le ministre de l’économie et des finances, président de la commission d’expropriation et de l’indemnisation, chargé de l’expropriation du domaine, informe les personnes affectées par le projet qu’à la doléance des nouveaux maires des communes d’Abomey-Calavi, de Tori-Bossito, de Zè et de certains citoyens, il sera organisé à titre exceptionnel un ratissage pour la collecte des dossier des retardataires en vue de la finalisation du processus d’indemnisation

A Lire aussi: Bénin : un ultimatum aux propriétaires terriens de Glo Djigbé pour leurs indemnités

Cette itérative opération de collecte de dossiers, se déroulera du lundi 21 Septembre au vendredi 09 Octobre 2020. A l’issue de cette phase de ratissage, les frais d’indemnisation restés non payés seront systématiquement consignés en vue de la clôture du processus d’expropriation.

Les personnes affectées par le projet sont donc priées de faire diligence pour déposer leur dossier impérativement dans ce délai à l’aéroport de Glo-Djigbé, aux fins de recevoir leur indemnité de dédommagement.

La mission de la commission d’expropriation

Cette commission  interministérielle a été mise en place par l’arrêté n°3779-c /MEF /DC/SGM/SP/093SGG16 du 18 novembre 2016.

Elle a pour mission de travailler à l’indemnisation en matière d’expropriation pour cause d’utilité publique du domaine retenu par l’Etat pour abriter l’aéroport de classe internationale de Glo-Djigbé.

Selon un point présenté en 2018 par Monsieur Bernard Zannouda, le chargé de Mission du préfet de l’atlantique,                                                         6.976 personnes sont recensées pour bénéficier de dédommagement, 2332 dossiers ont été enrôlés; 1559 dossiers sont effectivement étudiés; 679 dossiers font l’objet de réclamation et de contentieux et ont été classés dans la rubrique des dossiers litigieux ; 94 dossiers sont toujours en attente de traitement.

Des chiffres qui connaitront de modification avec les diligences que feront les retardataires dans ce processus d’expropriation pour cause d’utilité publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.