Martin Assogba, pca de l'Ong Alcrer @LNT

Bénin – Débat sur le parrainage: l’ONG ALCRER se démarque des autres OSC

Contrairement à plusieurs autres organisation de la société civile, l’ONG Alcrer et son président sont partisans du maintien du principe du parrainage pour l’élection présidentielle de 2021.

L’association de lutte contre le racisme, l’ethnocentrisme et le régionalisme (ONG ALCRER) ne soutiendra pas les organisations qui luttent pour la suppression du parrainage dans le cadre de la présidentielle de 2021.

A Lire aussi: Bénin – Polémique autour du parrainage: la société civile répond à Alain Orounla

Son président l’a encore martelé ce lundi 21 Septembre 2020 sur une web radio. Selon Martin Assogba, puisque c’est de lui qu’il s’agit, le parrainage qui fait l’objet de toutes les polémiques, est une innovation de la réforme du système partisan pourtant souhaitée par tous les acteurs politiques aussi bien de l’opposition que de la mouvance.

Martin Assogba semble ne plus comprendre le revirement spectaculaire qui s’observe aujourd’hui sur le plan politique par rapport à cette réforme majeure.

Selon lui, celui qui a reconnu qu’il y avait un problème du système partisan et qui a estimé qu’une réforme était nécessaire ne devait normalement pas s’opposer au principe de parrainage.

A en croire le numéro 1 de l’ONG Alcrer, les arguments qui font croire que le maintien du parrainage pour la présidentielle de 2021 mettraient en rade des candidats de l’opposition, n’est qu’un procès d’intention contre le régime de la rupture accusé d’empêcher la compétition.

Selon Martin Assogba, la présidentielle de 2021 est une compétition et même l’actuel locataire de la Marina sait que quand on parle de compétition, on est pas seul sur la ligne de départ.

Le président de l’association de lutte contre le racisme, l’ethnocentrisme et le régionalisme (ONG ALCRER) est convaincu, qu’il y aura “une multiplicité de candidatures, car le président Patrice Talon, indique-t-il, est un vrai démocrate“.

Le président Martin Assogba a rappelé que la loi n’empêche pas un élu même s’il est de la mouvance au pouvoir, de parrainer un député de l’opposition.

1 commentaire
  1. gloire dit

    rires……………….

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.