Lancement de la campagne de Karité 2020-2021 Ph: SGB

Bénin – Commercialisation des amandes de karité: la campagne 2020-2021 lancée

Au Bénin, la campagne 2020-2021 de la commercialisation des amandes de karité a été lancée le mardi 15 Septembre 2020 à Gogounou.

La campagne a été conjointement lancée par les ministres Alimatou Shadiya Assouma et Gaston Dossouhoui. La cérémonie officielle de lancement intervenue mardi 15 septembre 2020 à Gogounou dans l’Alibori a rigoureusement tenu compte de la décision du conseil des ministres en sa session du mercredi 2 Septembre 2020.

A Lire aussi: Bénin: le prix des amandes de karité fixé pour la campagne 2020-2021

Les 15 septembre 2020 et 31 mai 2021 étant respectivement les dates retenues au regard des conclusions des travaux de la Commission Permanente pour l’ouverture et la fermeture de la campagne.

Le président de l’interprofession Karité Bénin (IKB) en prenant la parole a vanté les qualités du Karité béninois. A l’en croire, le Gouvernement qui fait désormais du Karité une filière émergente dans son PAG 2016-2021 entend l’appuyer dans son organisation et son développement.

Dès lors, l’IKB ne peut qu’apporter sa contribution. Il a remercié tous les acteurs de la filière, notamment les femmes regroupées au sein de la Fédération nationale des productrices d’amandes et de beurre de karité du Bénin (FNPK-Bénin) pour le travail abattu.

Pour Gaston DOSSOUHOUI, avec les produits du Karité amandes, beurre et autres produits dérivés, il est impérieux d’optimiser les exportations et de réduire le déséquilibre de la balance économique du Bénin. Car, de grands marchés extérieurs existent, et cela exige une bonne maîtrise des opportunités.

Pour la Ministre de l’Industrie et du Commerce, « le karité est une filière intégrée qui a un fort potentiel de création de valeur ajoutée en même temps qu’elle emploie un grand nombre de femmes économiquement vulnérables ».

Seon elle, cette campagne de commercialisation qui s’ouvre « permet de faire avec l’ensemble des acteurs de la filière un bilan et de prendre les engagements pour un développement de la filière et de l’économie du pays.

Elle a ensuite évoqué les dispositions nécessaires prises par le Gouvernement pour la réussite de la présente campagne, notamment : la prise des mesures pour interdire les exportations par voies terrestres et l’implication de la police républicaine pour veiller au respect de cette mesure, le respect par les acteurs, des textes en vigueur en République du Bénin et l’application des sanctions aux acteurs indélicats.

Un organe mis en place pour le suivi du secteur

Pour mieux organiser le secteur, un organe a été mis sur pied pour le suivi de la filière. Il a été installé le mercredi 9 Septembre 2020 au terme d’une assemblée générale constitutive qui a regroupé tous les acteurs de la filière à Cotonou.

Au cours de l’assemblée générale constitutive, les membres du conseil d’administration ont été élus. Cet organe dirigeant composé de 14 personnes est présidé par Gilles Adamon. Le vice-président a pour nom Mamadou Djaffo et le poste de secrétaire général est revenu à Irénée Toundé Yebadokpo.

Rappelons que l’interprofession karité Bénin (IKB) est mis sur pied grâce au soutien de l’Union européenne et de l’Agence française de développement sous la supervision du ministère du plan et du développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.