Alassane Ouattara, président de la Côte d'Ivoire Capture d'écran @Youtube

Alassane Ouattara à ses opposants : “Une élection présidentielle, ce n’est pas un jeu d’enfant”

Samedi, à Bouaflé (Centre-ouest), le président Alassane Ouattara a mis en garde, tous ceux qui veulent mettre de désordre, à un mois de la présidentielle du 31 octobre 2020.

En Côte d’Ivoire, la guerre des mots est ouverte depuis quelques jours. La mouvance et l’opposition se lancent des piques entre elles. Samedi 26 septembre, alors qu’il était en visite d’Etat à Bouaflé (Centre-ouest), le président sortant, Alassane Ouattara, a encore taclé ses adversaires politiques.

A lire Aussi : Alassane Ouattara : les décisions de la CADHP sur Gbagbo et Soro sont “nulles et de nul effet”

En pleine conférence de presse, Ouattara a indiqué que ses adversaires à la présidentielle du dimanche 31 octobre 2020, « veulent le pouvoir pour dilapider les fonds de la République à nouveau », faisant ainsi allusion à l’ancien président Henri Konan Bédié et Affi N’Guessan. Mettant en garde tout ceux qui veulent mettre du désordre à un mois de la présidentielle, Ouattara ajoute qu’une “élection présidentielle, ce n’est pas un jeu d’enfant”.

Présent aux côtés du chef de l’Etat, le premier ministre ivoirien, Hamed Bakayoko, a tenu à prévenir les leaders de l’opposition qui ont lancé un appel à la désobéissance civile: « Si vous lancez un appel et qu’il y a destruction de biens privés et publics, on sera devant votre porte pour vous apporter la note », a-t-il averti.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.