XI Jinping et Emmanuel Macron, président chinois et franç[email protected] Business

Traité d’extradition avec Hong Kong: la Chine “fermement opposée” à la suspension par Paris

Les autorités chinoises se sont dites mardi “fermement opposées” à la “mauvaise décision” de Paris de suspendre la ratification de son accord d’extradition avec Hong Kong.

La diplomatie française a annoncé lundi que Paris renonçait à faire ratifier “en l’état” par le Parlement l’accord d’extradition signé en 2017 avec Hong Kong, en raison de l’imposition par la Chine d’une loi controversée sur la sécurité nationale dans l’ancienne colonie britannique.

Au lendemain de cette sortie, Pékin a dénoncé une ingérence dans ses affaires intérieures. “La mauvaise décision et les propos de la France concernant Hong Kong constituent une ingérence dans les affaires intérieures de la Chine. La Chine y est fermement opposée“, a déclaré devant la presse le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Wang Wenbin.

Avant la France, plusieurs pays occidentaux (Canada, Royaume-Uni, Australie, Allemagne, Nouvelle-Zélande) ont annoncé des mesures similaires ces dernières semaines en réaction à la loi sur la sécurité nationale en vigueur depuis le 30 juin dans la région autonome spéciale, visant à sanctionner “la subversion, la sécession, le terrorisme et la collusion avec les forces étrangères”.

Pour ces capitales occidentales, le principe “un Etat deux systèmes” doit être respecté.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus