Moïse Katumbi, le mythique président du TP Mazembe © voaafrique

RDC – TP Mazembe: la maison du mythique président, Moïse Katumbi, attaquée à balles réelles

Emblématique président du Tout-Puissant Mazembe, Moïse Katumbi a vu son domicile être ciblé par des tirs à balles réelles, comme l’a annoncé le club de Lubumbashi, qui a publié un communiqué pour dénoncer cette attaque et soutenir son président.

Le TP Mazembe a annoncé que des tirs à balles réelles avaient perforé le plafond de la résidence de Moïse Katumbi à Lubumbashi, en son absence. Une enquête a été ouverte à en croire le TP Mazembe, club que dirige M. Katumbi.

« Le TPM porte à la connaissance de l’opinion sportive que dans la nuit du mercredi 5 au jeudi 6 août 2020, la résidence de Lubumbashi de son président, Moïse Katumbi, a été la cible de tirs à balles réelles, peut-on lire dans un communiqué posté sur le site officiel des Corbeaux. La police, aussitôt alertée, est descendue sur les lieux des faits, et ses services – parmi lesquels celui de la balistique – ont constaté qu’une balle a perforé le plafond de la résidence pour atterrir dans la chambre à coucher du Chairman. Au moment des faits, précisons que le boss des Corbeaux était dans son village à Kashobwe avec toute sa famille. »

Une enquête a été ouverte et aucune information supplémentaire n’a fuité pour l’instant, mais il y a fort à parier que cette attaque n’est pas liée à aux fonctions de de Katumbi en tant que président du TPM, mais à celles d’homme politique et de président du parti Ensemble pour la République. Président de la plateforme électorale « Ensemble pour le changement », Moïse Katumbi est aussi un dirigeant politique de premier plan en RDC.

Adversaire politique du camp Kabila, Moise Katumbi a longtemps été en exil et n’est revenu au pays qu’après la victoire de Félix Tshisekedi. Même si l’enquête n’a pas encore donné ses conclusions, il y a de fortes probabilités que cette attaque soit liée à ses activités politiques.

Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur les faits.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus