Jean Castex, nouveau Premier ministre franç[email protected]

Niger – Attaque de Kouré: “Pas question de céder un pouce de terrain au fanatisme criminel”

Le premier ministre français, Jean Castex, s’est rendu à l’aéroport d’Orly vendredi, pour accueillir les cercueils des six Français tués lors de l’attaque au Niger, en compagnie des familles des victimes. Dans un discours prononcé pour la circonstance, il a rassuré que la France, encore moins les ONG humanitaires, ne céderont pas à une quelconque intimidation des criminels.

Vendredi, le premier ministre français a rendu hommage aux six (06) français tués dans l’attaque de Kouré au Niger le dimanche 09 août 2020. Pour lui, ces victimes, dont la France doit en être fier, étaient au service de l’humanité et portaient la voix de la France et de la liberté. Mais malheureusement, elles ont rencontré le mal qui leur a arraché la vie.

En outre, le chef du gouvernement a tenu à rassurer “les ONG et l’ensemble des associations humanitaires” qui “doivent pouvoir continuer leur travail sur place”“Quitter le Niger et les pays limitrophes, ce serait céder face à des meurtriers qui cherchent à nous en chasser et à y implanter leur base arrière, comme ils ont tenté de le faire au Mali, avant l’intervention française”, a indiqué Jean Castex. “Quitter le terrain, ce serait abandonner aux assassins et à leur idéologie, des populations entières qu’ils gouverneront par la peur et le désespoir.”

Pour rappel, le président français, Emmanuel Macron, avait déclaré que la France mettra à disposition tous les moyens requis pour que les auteurs du crime répondent de leur acte devant la justice. Mi-semaine, l’un des présumés assaillants a été arrêté par l’armée nigérienne qui est à la poursuite du reste du groupe.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus