Manifestation à Bamako contre le président [email protected] Heures

Mali : « Nous voulons un vrai changement », la population de retour dans les rues

L’appel de la coalition de l’opposition à la reprise des manifestations pour exiger la démission du président Ibrahim Boubacar Keita, a été entendu par les maliens et ils sont descendus dans les rues de la capitale Bamako mardi.

Plusieurs milliers de maliens sont descendus dans les rues de Bamako pour répondre à l’appel des membres de l’opposition et de la société civile, de manifester contre le président IBK. Selon les médias sur le terrain, les manifestants s’étaient munis de cornes de vuvuzela en plastique et exhibant des pancartes portant des slogans anti-gouvernementaux. “

Nous voulons un vrai changement au Mali, IBK sortez”, montrait une pancarte, utilisant l’acronyme par lequel Keita est connu, rapporte l’AFP. D’autres manifestants portent, eux, des pancartes avec l’inscription demandant au Premier ministre Boubou Cissé de démissionner également.

Le rassemblement marque la première fois que le Mouvement du 5 juin organise une manifestation depuis le 21 juillet, lorsque le groupe d’opposition a déclaré une trêve temporaire dans le cadre d’une tentative de plusieurs mois pour renverser Keita. Il a organisé la manifestation malgré un appel à rester à la maison de l’ex-président du Nigéria, Goodluck Jonathan, un médiateur de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) dans la crise au Mali. “Les manifestations ne résolvent pas les problèmes en soi”, a déclaré Jonathan lors d’une conférence de presse lundi soir, ajoutant que les personnalités de l’opposition devaient entrer dans le dialogue.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus