Mahamadou Issoufou- @ Facebook

Mahamadou Issoufou: “Le combat qui nous oppose aux organisations terroristes prendra du temps”

Le combat qui nous oppose aux organisations terroristes et criminelles prendra du temps, a déclaré ce lundi, le président Mahamadou Issoufou, à l’occasion de la célébration du 60e anniversaire de l’indépendance du Niger.

Le président de la République du Niger, Mahamadou Issoufou, a présidé ce lundi, à Agadez, les cérémonies commémorant la fête de l’Indépendance couplée à la fête de l’arbre. A cette occasion, le chef de l’Etat a passé au crible les sujets d’intérêt national du Niger, dont la situation sanitaire et sécuritaire du pays. A en croire le président nigérien, la pandémie du coronavirus est sous contrôle grâce à l’anticipation du gouvernement et à la mise en œuvre courageuse des mesures barrières.

Au plan sécuritaire, Mahamadou Issoufou, a fait savoir que la lutte contre le terrorisme prendra du temps et il faut donc se préparer en conséquence: “Le combat qui nous oppose aux organisations terroristes et criminelles prendra du temps. Nous devons continuer à nous y préparer en conséquence. Aussi continuerons-nous à accroître les effectifs de nos forces de défense et de sécurité. Pour assurer la sécurité d’un territoire aussi vaste que notre pays, nous devons, au cours des prochaines années, doubler au minimum ces effectifs“, a déclaré Mahamadou Issoufou.

“Nous devons continuer à mettre l’accent sur la formation et l’équipement des forces spéciales et à renforcer la troisième dimension. Nous devons aussi continuer à renforcer nos alliances. Promouvoir l’intégration sécuritaire, dans le bassin du lac Tchad à travers la Force Mixte Multinationale – FMM, dans le Sahel à travers la FC G5 Sahel, doit rester une priorité incontournable. Notre pays continuera à apporter sa contribution à la mise en place et à l’opérationnalisation de la coalition Sahel de lutte contre le terrorisme, ajoute-t-il.

“La lutte contre le terrorisme est globale: politique, militaire, économique et idéologique”

Pour le chef de l’Etat nigérien, “la lutte contre le terrorisme est globale : politique, militaire, économique et idéologique”. Ce caractère global, explique Mahamadou Issoufou, est reflété par les quatre piliers définis au sommet de Pau et confirmés par celui de Nouakchott : “l’intensification de la lutte contre le terrorisme, le renforcement des capacités militaires des Etats du G5 Sahel, l’appui au retour de l’État et des administrations dans les zones menacées par les groupes armés terroristes, l’aide au développement”. “La mise en œuvre de ces quatre piliers nous permettra non seulement de vaincre militairement le terrorisme, mais aussi d’assurer le développement économique et social des pays du G5 Sahel”, a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus