Manal-Abdel-Samad ministre de l'information du Liban @Afrique Actuelle

Liban : première démission au sein du gouvernement

Alors que les députés et diplomates jettent l’éponge, le gouvernement libanais vient d’enregistrer une première défection liée à l’explosion survenue dans le port de Beyrouth qui a tué plus de 150 personnes et détruit des pans de la capitale.

«Après l’énorme catastrophe de Beyrouth, j’annonce ma démission du gouvernement», a-t-elle déclaré dimanche dans un communiqué, s’excusant auprès du public libanais pour son échec. Une démission qui intervient alors que les libanais sont sortis par milliers dans les rues pour réclamer la démission de tout le gouvernement. Ils sont appuyés par le chef de l’église maronite du Liban.

Les manifestants libanais enragés par l’explosion, ont juré de se rassembler à nouveau après une nuit d’affrontements de rue au cours desquels ils ont pris d’assaut plusieurs ministères. Le patriarche maronite, Béchara Boutros al-Rahi, s’est joint au chœur de personnes pressant le cabinet du Premier ministre Hassan Diab de démissionner suite à l’explosion, qui, selon lui, pourrait être «décrite comme un crime contre l’humanité». “Il ne suffit pas qu’un législateur démissionne ici, ou qu’un ministre y démissionne”, a déclaré Rahi dans un sermon dimanche. «Il est nécessaire, par sensibilité aux sentiments des Libanais et à l’immense responsabilité qui s’impose, que tout le gouvernement démissionne, car il est incapable de faire avancer le pays.»

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus