[email protected]

Karen: prénom le plus délaissé, de la 3è à la 635è place

Karen est l’un des prénoms les plus populaires dans les années 60 aux Etats-Unis. Aujourd’hui, il est tombé dans l’abandon, car tagué de ‘’racisme et privilège blanc” à cause de certains porteurs.

Karen, ce prénom tombé aujourd’hui en disgrâce ou en désuétude faisait partie des prénoms que plusieurs couples américains donnaient à leurs filles, il y a quelques décennies. Selon le quotidien américain New York Times, Entre 1965 et 2018, Karen est passée de la 3e à la 635e place au classement des prénoms le plus souvent donnés à la naissance pour une fille aux États-Unis. Mais que s’est-il passé pour que ce prénom très populaire tombe dans la chute et la déchéance ? En effet, des enquêtes et analyses rapportées par la même source, le prénom Karen est devenu “un symbole de racisme et de privilège blanc”, puisque plusieurs de ces porteurs ont des comportements racistes vis-à-vis des personnes de couleurs.

Exemples de ”Karen”

Selon le quotidien new-yorkais, est considérée aujourd’hui comme une “Karen” une femme blanche qui court les restaurants et les magasins sans masque malgré la pandémie, ou qui “crache son venin” et appelle les autorités pour dénoncer sans raison “des personnes de couleur”.

Selon le site Courrier International, le New York Times remarque que, ces dernières semaines, les médias ne se donnent même plus la peine “d’utiliser le vrai prénom d’une femme” pour rapporter certains faits. Dans le Montana, la “Karen de Whitefish” (du nom de sa ville) a toussé sur un couple qui l’avait interpellée parce qu’elle ne portait pas de masque dans un supermarché : la “Karen de Kroger”, du nom d’une chaîne de supermarchés, a bloqué la voiture d’une mère afro-américaine pour l’empêcher de quitter le parking á Livonia, dans le Michigan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus