Des gens portent un homme blessé après une explosion au port de Beyrouth @Anadolu

Explosions au Liban : plusieurs ressortissants Béninois parmi les victimes (Images choc)

Une énorme explosion à Beyrouth, la capitale libanaise mardi, a provoqué une dévastation généralisée. Le nombre de victimes et l’ampleur des dégâts continuent s’étendre. Des ressortissants du Bénin ont été touchés par l’explosion.

En fin d’après-midi mardi, une première explosion a été entendue dans la zone portuaire de Beyrouth, la capitale libanaise, suivie d’une autre très puissante qui a provoqué un gigantesque champignon dans le ciel. Les immeubles ont tremblé et les vitres ont été brisées à des kilomètres à la ronde. Le souffle a été ressenti jusqu’à l’île de Chypre à environ 200 km de là.

L’explosion, selon le dernier bilan, a fait au moins 73 morts et 3.700 blessés selon les autorités libanaises, et provoqué des scènes de dévastation et de panique dans la capitale Beyrouth, déclarée ville “sinistrée”. Le Premier ministre Hassan Diab a affirmé que ces déflagrations étaient notamment dues à l’explosion de quelque 2.750 tonnes de nitrate d’ammonium, substance qui entre dans la composition de certains engrais mais aussi d’explosifs.

Des ressortissants béninois parmi les victimes

Selon des sources de Benin Web TV, plusieurs ressortissants béninois figurent parmi les personnes blessées dans la déflagration. Celle-ci a soufflé toutes les résidences environnant le port de Beyrouth et plusieurs occupants ont été touchés. Selon la source, qui a requis l’anonymat, les béninois touchés sont pour la plupart, des femmes travaillant comme femmes de ménage dans les résidences proches du lieu de l’explosion. Elle (la source) indique être encore sous le choc, tant l’explosion a été violente.

Plusieurs heures après le drame, des hélicoptères continuaient de déverser des trombes d’eau pour tenter d’éteindre les flammes.  Le président Michel Aoun a convoqué une « réunion urgente » du Conseil supérieur de la Défense et le Premier ministre Hassan Diab a décrété un jour de deuil national. Sans mentionner les causes exactes du drame, M. Diab a affirmé que les responsables de cette « catastrophe » devraient « rendre des comptes ».

Un homme réagit sur les lieux d'une explosion au port de Beyrouth, la capitale libanaise, le 4 août 2020

“Un terrible attentat” selon Donald Trump

Le président Donald Trump a mardi que les explosions meurtrières à Beyrouth “ressemblaient à un terrible attentat” et que des experts militaires lui avaient parlé d’une “bombe”. “J’ai rencontré nos généraux et il semble que que ce n’était pas un accident industriel. Il semble, selon eux, que c’était un attentat, c’était une bombe”, a-t-il déclaré à la presse lors de sa conférence de presse quotidienne sur le nouveau coronavirus.

Le milliardaire républicain a transmis la “sympathie” des Etats-Unis au Liban et répété que son pays se “tenait prêt” à apporter son aide.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus