Liban - explosions au port de Beyrouth Photo par STR / AFP

Explosion au Liban : plusieurs personnes assignées à résidence pour enquêtes

Le Liban est frappé par des explosions mardi qui ont dévasté une grande partie de Beyrouth la capitale. Les autorités ont pris la mesure des choses et les sanctions provisoires commencent à tomber.

Au Liban, les premières conclusions des autorités, relatives à la cause des explosions dans le port de Beyrouth, sont la piste du nitrate d’ammonium qui était stocké en grande quantité dans le port depuis plusieurs années, sans mesures appropriées pour la sécurité. S’adressant au pouvoir militaire suprême chargé des questions sécuritaires durant l’état d’urgence, le gouvernement libanais «demande l’assignation à résidence de toute personne impliquée dans le stockage de l’ammonium» depuis l’arrivée de la cargaison à Beyrouth en 2014 jusqu’à l’explosion de mardi, a annoncé en conférence de presse la ministre de l’Information, Manal Abdel Samad.

La ministre n’a toutefois pas nommé les responsables dont il est question ou leur nombre ni fourni plus de détails. Les dégâts occasionnés par ces explosions devraient coûter plus de trois milliards de dollars à l’Etat libanais. Des questions sont soulevées sur la manière dont le Liban affrontera la dévastation, en particulier dans son port, car le pays était déjà à genoux en raison d’une crise économique et l’économie dépend des importations. Les hôpitaux de la capitale, qui luttaient déjà pour faire face à la pandémie de coronavirus, sont désormais submergés de blessés.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus