@Google

Etats-Unis : coups de feu à la Maison Blanche, Donald Trump évacué d’urgence

Le président américain Donald Trump a été brusquement conduit hors d’un point de presse par un agent des services secrets, après que des coups de feu ont été tirés à l’extérieur de la Maison Blanche.

En plein conférence de presse lundi, à la Maison Blanche, Donald Trump a brusquement interrompu son échange avec les journalistes et a été conduit précipitamment à l’intérieur de la demeure, avant de revenir expliquer que le secret service, chargé de protéger le président des Etats-Unis, venait de tirer sur une personne “à l’extérieur” du bâtiment. “La police a tiré sur quelqu’un“, a expliqué Donald Trump à son retour devant les journalistes. “Et le suspect est en route pour l’hôpital”, a-t-il ajouté. A la question de savoir si ce suspect était armé, le président américain a répondu : “D’après ce que je comprends, oui”. “C’était à l’extérieur” de la barrière de la Maison Blanche, a-t-il ajouté. Le service de protection du président a ensuite confirmé “qu’un agent [avait] fait usage de son arme à l’angle de la 17e rue et de Pennsylvania Avenue“.

Selon le rapport des services secrets, un individu de sexe masculin courait “agressivement” vers l’agent qui l’a neutralisé, avant de sortir un objet de ses vêtements pour se mettre en “position du tireur“, avant que l’officier ne le touche au torse. Selon un témoin oculaire, il y a eu un coup de feu et, “juste avant ça, des cris qui n’étaient pas intelligibles” avant que “huit ou neuf hommes” n’arrivent “en courant en pointant leurs AR-15“. “L’homme et un officier de l’USSS ont tous deux été transportés vers un hôpital local», précisent les services secrets américains, ajoutant qu’«à aucun moment au cours de cet incident, le complexe de la Maison Blanche n’a été violé ou des personnes à l’intérieur du bâtiment n’ont été en danger».

Se prononçant sur l’incident après le retour au calme, Donald Trump a déclaré que ” (…) le monde a toujours été un endroit dangereux. Ce n’est pas quelque chose de spécial“, avant d’ajouter que “cela n’a[vait] peut-être rien à voir avec [lui]”. Le président américain qui échangeait avec la presse sur la pandémie du coronavirus et l’économie du pays, n’a pas manqué de féliciter sa garde présidentielle qui a été prompte sur l’incident. “Je me sens en sécurité avec le Secret Service. Ce sont des gens fantastiques, les meilleurs des meilleurs“, a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus