@Al Jazeera

Egypte : après Mohamed Morsi, un autre dirigeant des Frères musulmans décède en prison

Essam el-Erian, un haut dirigeant des Frères musulmans égyptiens, est décédé jeudi en prison au Caire, après avoir été victime d’une crise cardiaque, ont indiqué un avocat et des médias locaux.

Erian, 66 ans, avait été chef adjoint du Parti de la liberté et de la justice de la Fraternité et a été entraîné dans une répression contre les dirigeants du mouvement des Frères musulmans après avoir été chassé du pouvoir en 2013. Il avait été détenu dans la prison de Tora au Caire avec d’autres hauts responsables de la Fraternité, et avait été jugé et condamné dans de multiples affaires liées aux troubles qui ont suivi le soulèvement égyptien de 2011.

En juin 2019, Mohamed Morsi de la Fraternité, qui a été élu président en 2012 et déposé l’année suivante lors d’un push dirigé par le chef de l’armée d’alors et actuel président, Abdel Fattah al-Sissi, est décédé après s’être effondré lors d’une comparution devant le tribunal du complexe pénitentiaire de Tora.

“Mort naturelle”

Erian avait été transféré dans un hôpital de la prison après avoir subi une crise cardiaque et est décédé pendant son traitement, ont déclaré deux sources de la prison. «Nous avons été informés de sa mort par les autorités pénitentiaires… elles nous ont dit que la mort était naturelle», a déclaré Abdel Moneim Abdel Maqsoud, un avocat de la Fraternité.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus