DJ Arafat, défunt artiste chanteur ivoirien, roi du coupé décalé.

Dj Arafat ou la gloire éphémère

Derrière son air de mauvais garçon et ses excès, Dj Arafat a souffert dans sa vie, avant de passer de Shanghai (l’un des plus grands maquis d’Abidjan) à Paris. Le natif de Yôpougon a connu une carrière assez prolifique. Star planétaire, la gloire n’aura été qu’éphémère pour l’ambassadeur du coupé-décalé, stoppé par son décès tragique.

Né le 26 janvier 1986 à Yopougon, DJ Arafat, de son vrai nom Ange Didier Houon, a vécu un début difficile avant d’être repéré par le producteur Roland « Le Binguiste » alors qu’il fredonne aux platines du Shangaï, l’un des plus grands maquis d’Abidjan. En 2004, il fait une entrée fulgurante sur la sphère musicale de son pays avec un tube qui aura fait le tour du monde: “Hommage à Jonathan”. Ainsi, est lancé le début d’une carrière assez prometteuse du fils de l’artiste ivoirienne, Tina Glamour, une chanteuse controversée en raison de ses prestations osées et de ses répliques piquantes.

Doué d’un esprit de créativité hors pairs, le natif de Yopougon révolutionne le coupé-décalé dont il devient plus tard l’ambassadeur. Avec son style aux rythmiques saccadées très dansantes, mixant rock, percussion et hip-hop, inventé au début des années 2000 à Paris par Douk Saga, il a conquis le cœur de la jeunesse ivoirienne, et sa notoriété s’est répandue sur l’échiquier mondial.

Après avoir fait un carton avec Don de Dieu (Roi du Kpangor), son troisième album, en 2008, DJ Arafat devient en 2010, le premier artiste du mouvement coupé-décalé à faire un concert en solo au Palais de la Culture d’Abidjan, la plus grande salle de Côte d’Ivoire.

Grave accident de moto

La gloire de Dj Arafat n’a pas autant duré tel que l’aurait souhaité les chinois. Alors qu’il allait se promener avec sa troupe, le roi de la yôrôgang a été victime d’un accident de moto dans la nuit du dimanche au lundi 12 août 2020 à Abidjan

Transporté d’urgence à l’hôpital, le Daishikan, qui, selon les médecins, aurait eu une grosse fracture de la voûte crânienne, n’a pas survécu à ses blessures. Il est décédé tôt le lundi matin à l’âge de 33 ans. L’auteur de “moto moto” (son dernier titre), a été inhumé le 31 août 2019 au cimetière de Williamsville à Abidjan.

1 commentaire
  1. D dit

    Rip rectificatif le 12/08/2020

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus