Manifestation anti-Condé à [email protected] Afrique

Crise au Mali: la contestation de retour dans les rues après la trêve

Le mouvement de contestation au Mali reprend avec les manifestations contre le pouvoir du président Ibrahim Boubacar Kéita. Mercredi, le mouvement a annoncé un premier rassemblement post-trêve au 11 août prochain.

Après la trêve d’environ deux semaines, les membres et sympathisants du M5-RFP vont renouer avec les manifestations, accentuant ainsi la pression sur le régime de Bamako. Pour cette première sortie, ils ont donné rendez-vous pour le 11 août à la place de l’indépendance pour, une nouvelle fois, appelé à la démission du chef de l’Etat, du premier ministre et de son gouvernement.

Le mouvement qui s’est radicalisé après la médiation des chefs d’Etat de la Cédéao n’entend plus concéder face à la rigidité du pouvoir en place. Le M5-RFP a foulé au pied les recommandations de la Cédéao, estimant qu’elles ne répondent pas aux aspirations du peuple malien.

Ibrahim Boubacar Kéita, élu en 2013 puis réélu en 2018, est accusé d’avoir échoué à sortir le pays d’une crise multiforme avec l’émergence des groupes armés dans le nord et le centre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus