Laurent [email protected]

Côte d’Ivoire: la CEI justifie le retrait de Laurent Gbagbo du fichier électoral

Le retrait de Laurent Gbagbo continue de faire la Une de l’actualité politique en Côte d’Ivoire. Ce lundi, le président de la commission électorale a exhibé les motifs qui sous-tendent ce retrait controversé.

Le magistrat Coulibaly Kuibiert a reçu en audience ce lundi au siège de la commission électorale indépendante, une délégation des chefs de partis d’opposition. Dans ses propos liminaires, le président de la CEI a indiqué qu’il y a deux raisons de soutirer une personne du fichier électoral.

« Deux causes fondamentales peuvent justifier le retrait de quelqu’un de la liste électorale. La première, c’est le décès. Quand l’électeur est décédé, il ne peut plus être sur la liste électorale. La deuxième, c’est l’électeur déchu de ses droits civiques et politiques », a-t-il expliqué.

Cependant, le successeur de Youssouf Bakayoko n’a pas clairement fait le lien entre la condamnation du natif de Gagnoa et son retrait. Mais dans un communiqué de Me Habiba Touré, on apprend ce lundi que Gbagbo a reçu un casier judiciaire non vierge. Ce qui pourrait se justifier par sa condamnation à 20 ans de prison dans l’affaire de braquage de la BCEAO.

Ce lundi, plusieurs partisans du “Woody de Mama” sont descendus devant la commission électorale pour réclamer sa réintégration. Depuis Bruxelles, le dirigeant ivoirien de 2000 à 2010 a été désigné candidat de son parti à la présidentielle du 31 octobre 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus