@africactu.com

Côte d’Ivoire : la CEI dévoile les milliards prévisionnels que coutera la présidentielle 2020

Le président de la Commission électorale indépendante (CEI) de la côte d’Ivoire s’est prononcé sur le coût de l’organisation de la présidentielle d’octobre 2020. De cette sortie, il ressort que la facture dépasse les soixante milliards.

Devant les journalistes de l’UNJCI, à la maison de la presse à Abidjan Plateau, Coulibaly Kuibiert Ibrahime a mis l’accent sur le fait qu’une élection coûte cher. « L’élection coûte cher. Aux dires de mes conseillers, l’élection à venir va coûter près de 65 milliards FCFA », a déclaré le patron de la CEI.

Il a expliqué les obligations et implications de ces différentes dépenses. « Voyez-vous ? Donc, quand vous me demandez chaque fois de proroger, c’est ça ! Et ça, c’est sans la prorogation. Sur le terrain, les agents enrôleurs étaient au nombre de 35 000 personnes. Et si vous devez payer 100 000 FCFA à chacun de ces pères de familles, vous voyez déjà ce que cela fait ? On demande chaque fois des prorogations. Mais la démocratie a un coût», a-t-il indiqué.

De la révision électorale à l’organisation de l’élection

Le président de la CEI profite des détails de l’organisation de l’élection pour apporter des éclaircissements en ce qui concerne les fonds dépensés et à dépenser. «Je vous dis que la révision électorale, elle seule, a coûté 13 milliards FCFA. Alors, vous pensez qu’on va mobiliser 13 milliards Fcfa chaque fois pour s’entendre dire qu’il y a 350 personnes qui sont venues se faire enrôler ? L’État essaie d’apprécier s’il y a un engouement sérieux comme cette année, pour que nécessairement et obligatoirement, en application de la loi électorale, la révision soit faite. C’est faute d’engouement que le gouvernement et la CEI ne se pressent pas toujours à faire les révisions de la liste», a-t-il expliqué.

Il va sans dire, selon Coulibaly Kuibiert Ibrahime, que c’est le fait du coût, trop élevé, de la révision de la liste électorale, qu’elle n’est pas modifiée tous les ans comme le code électoral. L’élection présidentielle de Côte d’Ivoire devrait se tenir le 31 octobre de cette année et les tractations dans les différents Etats-majors politiques se font pour le positionnement des différents candidats.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus